IRISnet 2.0 (suite): Bruxelles veut 'sa' fibre

10/12/09 à 10:45 - Mise à jour à 10:44

Source: Datanews

Conformément à ce qu'indiquait la déclaration gouvernementale, la décision a été prise par le gouvernement bruxellois de racheter le réseau IRISnet.

Conformément à ce qu'indiquait la déclaration gouvernementale, la décision a été prise par le gouvernement bruxellois de racheter le réseau IRISnet.

"Si nous avons, nous-mêmes, IRISnet en mains, nous pouvons disposer, à faible coût, d'une bande passante pratiquement illimitée", raisonne Brigitte Grouwels, ministre chargée de l'informatique.

Le scénario était dans l'air depuis quelque temps mais l'incertitude planait sur le 'périmètre' du rachat (partiel ou total). C'est cette dernière option qui a donc été prise mais selon des modalités qui demeurent floues. La 'récupération' interviendrait en 2012, à l'échéance du contrat (prolongé) avec l'actuel consortium (France Telecom/Mobistar/Telindus). Un premier crédit de 2 millions a été inscrit au budget de la Région (mais pas encore à celui du CIRB, s'exclame l'opposition MR/FDF). Un budget qui lui paraît particulièrement étriqué, impliquant un "rachat progressif, un concept qui demande à être précisé."

L'opposition s'interroge aussi sur l'opportunité ou la logique qu'il y a pour un pouvoir public à racheter ce genre de réseau ("choix idéologique?", lance Didier Gosuin) et sur l'aptitude de la Région à maîtriser les compétences technologiques ad hoc.

Didier Gosuin dit aussi s'inquiéter des conditions dans lesquelles le nouveau cahier de charges, devant baliser le futur IRISnet 2.0, est en passe d'être rédigé. "Il n'y a eu aucune évaluation correcte de la manière dont le contrat actuel a fonctionné ou dont les objectifs fixés ont été ou non atteints. Or, il y a des carences, des dysfonctionnements dont souffrent les municipalités. Il n'y a pas eu non plus d'étude prospective sur ce que devrait être l'innovation technologique dans une perspective à 10 ans. On travaille au pas de charge sans cerner les failles et les objectifs."

Brigitte Grouwels, elle, esquisse un agenda: proposition de cahier de charges par le CIRB début 2010, publication du marché courant 2010, attribution du marché d'ici septembre 2011, "de quoi nous laisser le temps de basculer vers le nouveau fournisseur. IRISnet 2.0 pourrait alors être sur les rails en avril 2012."

Nos partenaires