Iris privilégie la marge

23/08/12 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Datanews

Si son chiffre d'affaires est en net recul pour le 1er semestre ...

Iris privilégie la marge

Si son chiffre d'affaires est en net recul pour le 1er semestre 2012 par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent, le groupe néolouvaniste Iris insiste sur l'amélioration de la marge brute et sur le bon en avant du résultat net.

Pour son 1er semestre 2012, Iris annonce une marge brute consolidée de 29,7 millions EUR, identique à celle de la même période de l'an dernier, et un résultat net de 1,6 million EUR, en augmentation de 38%.

Reste que le chiffre d'affaires est lui en nette baisse, passant de 65,7 millions EUR à 44,2 millions EUR. Mais il en faut plus pour inquiéter Pierre de Muelenaere, son président et CEO, qui parle d'une "réduction anecdotique". Et qu'expliquer que le 1er semestre 2011 a été "anormalement" influencé par de grosses livraisons de matériel aux secteurs public et bancaire. "Or le hardware ne contribue pas à la marge", plaide-t-il.

En revanche, il se félicite de la bonne progression du plan de restructuration engagé l'an dernier. De même, le développement de la présence aux Etats-Unis, grâce notamment à un partenariat majeur avec Salumatics Inc., spécialisée en gestion des informations de santé, constitue un motif de satisfaction majeur puisqu'il permettra de compenser l'éventuel ralentissement en Europe.

Ajoutons que la société continue d'afficher un cash-flow d'exploitation important et d'une trésorerie nette en hausse de près de 25%. Pour l'exercice 2012 complet, Iris parle de "perspectives encourageantes tant sur le plan qualitatif que quantitatif, sachant que le 2e semestre est généralement meilleur."

En savoir plus sur:

Nos partenaires