Interxion s'étend fortement en Belgique

07/09/07 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Cette année, le spécialiste de l'hébergement IT Interxion entend investir pas moins de 50 millions EUR dans l'extension de ses infrastructures en Europe. Et passer de 1.000 m2 à quelque 5.000 m2 à l'horizon 2008.

Cette année, le spécialiste de l'hébergement IT Interxion entend investir pas moins de 50 millions EUR dans l'extension de ses infrastructures en Europe. Et passer de 1.000 m2 à quelque 5.000 m2 à l'horizon 2008.

Après quelques années de vaches maigres pour les 'hébergeurs' informatiques, le marché se redresse. Rapidement même pour Interxion qui dispose à Wezembeek d'une salle informatique.

Au début juin en effet, des travaux ont été entrepris pour faire passer la surface disponible de 1.100 m2 à près de 2.000 m2 de faux-plancher. Or en deux mois, cette surface est déjà occupée. "Nous comptions jusqu'ici surtout les opérateurs télécoms comme clients, mais nous avons désormais un meilleur équibre dans notre clientèle qui comprend aussi des grandes sociétés, des banques, etc.", explique Jan Daan Luycks, directeur d'Interxion Benelux, qui se refuse à citer des références, à l'exception de noms comme AT&T ou BT, question de confidentialité.

D'ores et déjà, Luycks envisage une extension supplémentaire de 700 à 800 m2 dans le cadre d'une phase 3, laquelle devrait être disponible en janvier prochain. Tandis que dans une 4e phase, prévue pour le 3e trimestre 2008, 2.000 m2 supplémentaires devraient s'ajouter. Soit une surface disponible de l'ordre de 5.000 m2, sachant que le bâtiment compte 8.000 m2.

Pour alimenter ces infrastructures informatiques, Interxion disposait jusqu'ici de 1 mégawatt, à laquelle Interxion a ajouté 2,5 mégawatts suite à l'extension récente (ainsi que pour supporter des applications plus critiques), tandis que 1,25 mégawatt supplémentaire s'ajoutera dans la phase 3 d'extension. Et au terme de la phase 4, une puissance totale de 10 mégawatts sera disponible. "Nous pourrons alors offrir 4 K va par m2", ajoute Luycks.

Ces travaux s'inscrivent dans un plan ambitieux d'Interxion visant à investir 50 millions EUR pour ajouter rien qu'en 2007 pas moins de 8.000 m2 dans ses 22 centres de données répartis entre Bruxelles, Londres, Paris, Francfort, Amsterdam et Vienne. "Nos centres sont pour l'instant très bien remplis. Il faut dire qu'il ne reste plus beaucoup d'acteurs sur le marché de l'hébergement et que pas mal de surface a été affectée à d'autres destinations. Alors qu'il y avait encore trop de capacité voici trois ans, la tendance s'est inversée", explique encore Luycks pour justifier ces investissements.

Nos partenaires