Intel vPro : la 'meilleure plate-forme processeur au monde'?

08/09/06 à 00:00 - Mise à jour à 07/09/06 à 23:59

Source: Datanews

Grâce à sa plate-forme vPro, Intel veut relancer le marché du PC professionnel en intégrant les technologies de gestion active AMT et de virtualisation VT autour du Core 2 Duo et de son chipset pour une nouvelle approche sécurisée de l'informatique d'entreprise.

En mal de réaffirmer sa place sur le marché des ordinateurs de bureau, le géant des semi-conducteurs lance sa technologie Intel vPro. Il propose un nouveau 'design' technologique de PC professionnel qui permet des gains de coûts potentiels jusqu'à 40 %."Nous avons la meilleure plate-forme processeur au monde", nous affirme Gregory M. Bryant, directeur général des plates-formes numériques de bureau de la division Digital Enterprise Group Intel.Intel nous referait-il le coup de la plate-forme, après le succès de Centrino qui lui a permis de s'imposer sur le marché du portable ? vPro reprend et impose en effet un ensemble de technologies qui accompagne le marketing du logo collé sur la machine qui garantit la présence des composants... fournis par Intel, bien évidemment.Le coeur de vPro est immanquablement double, avec le processeur Intel Core 2 Duo sur son chipset Intel Q985 Express. Dual core, gain de puissance et économie d'énergie sont donc au rendez-vous. Ainsi que la technologie de Virtualisation VT embarquée sur le processeur.On notera que le chipset 'Santa Rosa' est le premier chez Intel à intégrer un composant graphique, ce qui le rend compatible Windows Vista Premium, donc capable d'afficher les environnements graphiques du futur système de Microsoft.vPro représente en revanche une avancée technologique qui devrait séduire les entreprises : AMT (Advanced Management Technologie), une technologie de gestion du PC, à distance et même machine éteinte.AMT se compose d'un moteur de gestion du PC intégré au processeur, associé à une mémoire Flash, donc non volatile, un module de connexion réseau Gigabit et un logiciel avec ses drivers qui prend place sur le poste et peut être contrôlé à distance par l'administrateur.La technologie est exclusivement réservée aux ordinateurs professionnels - c'est d'ailleurs la cible de vPro - elle autorise la découverte, le diagnostique et la réparation, ainsi que la mise à jour du poste à distance. L'administrateur peut même lancer le poste si celui-ci est éteint (sous réserve qu'il reste branché à une source électrique, bien évidemment).La partie logicielle fournie avec vPro permet de lancer une cession Windows CE, via la mémoire Flash, et indépendamment du système d'exploitation, Windows XP, Vista ou Linux par exemple. Cette cession est la console que contrôle l'administrateur et qui permet d'une part d'afficher tout ce qui se déroule sur le poste, et d'autre part d'exécuter l'OS normalement pour l'utilisateur.AMT se révèle donc être une technologie rêvée pour les administrateurs, qui permet d'intervenir à distance et à tout moment sur un poste distant, en la présence de l'utilisateur ou en son absence, et de réaliser plusieurs niveaux d'interventions et de maintenance, ainsi que de mise à jour, comme d'installer un patch de sécurité.Outil de sécurité et de maintenance, AMT dispose aussi d'un argument choc qui milite pour l'adoption d'Intel vPro dans les entreprises : la réduction des coûts. Qu'il s'agisse de réaliser un inventaire technologique, de résoudre les problèmes hardware ou software, ou de s'assurer du maintient de la productivité de l'utilisateur, cette réduction calculée par les partenaires d'Intel varie de 7 % à 95 %, un gain substantiel qui se justifie en grande partie par la limitation drastique des interventions physiques sur les sites IT.Avec vPro, Intel cible le marché des ordinateurs de bureau pour les grandes entreprises et la gestion de parcs, ainsi paradoxalement que les PME. Un marché estimé à 100 millions de PC par an. Pour les premières, c'est la gestion centralisée des postes et l'amélioration de la sécurité qui sont visés. Pour les secondes, c'est la capacité d'intervenir à distance qui sera retenue. Avec à la clé la réduction attendue de 50 % des problèmes hardware et 75 % à 95 % des problèmes software.Les prochaines étapes pour Intel seront, dès 2007, le portage d'AMT sur les ordinateurs portables, afin d'étendre jusqu'à l'utilisateur hors de son bureau la chaine de maintenance des postes informatiques. Les processeurs quad core. Et l'intégration de la virtualisation du chipset afin de virtualiser l'intégralité de la plate-forme.

Nos partenaires