Intel s'empare de Wind River

05/06/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Intel va verser 884 millions de dollars pour Wind River Systems, éditeur de logiciels pour systèmes embarqués.

Intel va verser 884 millions de dollars pour Wind River Systems, éditeur de logiciels pour systèmes embarqués.

Wind River se distingue dans le domaine de Linux embarqué et des outils de conception de logiciels pour, notamment, les téléphones intelligents et l'électronique automobile. Selon les analystes, Intel entend jouer un rôle plus important sur le marché des appareils mobiles (smartphones et netbooks) et des systèmes embarqués.

Intel souhaite d'une part stimuler les performances logicielles de ses puces et d'autre part miser toujours davantage sur Linux. L'entreprise est ainsi déjà active avec Moblin 2.0, une version Linux pour l'équipement mobile. Le géant des puces a choisi cette voie, parce que Linux est très populaire dans le monde des smartphones et des netbooks. Une présence sur ce terrain devrait évidemment booster la vente des puces de l'entreprise. Son concurrent ARM surtout s'en tire plutôt bien sur ce plan.

Wind River occupe 1.600 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de 360 millions de dollars. Elle dispose de clients tels Samsung, Apple, HP et Motorola. Lorsque le rachat sera terminé, Wind River deviendra une composante du Software and Services Group d'Intel.

Nos partenaires