Intel prévoit la fin de la Loi de Moore d'ici 5 ans

05/02/16 à 13:40 - Mise à jour à 13:40

La Loi de Moore vacille. Pour continuer d'améliorer ses puces, Intel va à brève échéance devoir appliquer fondamentalement d'autres techniques qui, d'après les attentes, ne permettront plus d'accroître les performances des puces au rythme actuel.

Intel prévoit la fin de la Loi de Moore d'ici 5 ans

/ © Reuters

La Loi de Moore a été formulée il y a plus de 50 ans - au début de l'industrie des puces - par Gordon Moore de Fairchild Semiconductor. Il avait observé que le nombre de transistors installés sur une même puce doublait chaque année, et donc aussi leur puissance de traitement. Moore avait prévu que ce rythme allait pouvoir être provisoirement maintenu. Ce rythme de croissance fut porté à un an et demi, lorsque la complexité des puces augmenta, mais indépendamment de cela, l'industrie des puces a réussi à réaliser la prévision initiale de Moore.

Selon William Holt, qui dirige la division 'technologie et production' d'Intel, l'industrie des puces pourra encore tenir deux générations complètes, jusqu'au moment où les détails sur les puces seront de 7 nanomètres. Ce moment arrivera dans 4 à 5 ans pour nous, a déclaré Holt lors de l'International Solid State Circuits Conference à San Francisco. Ensuite, l'industrie des puces devra appliquer de nouvelles techniques qui divergeront fondamentalement des techniques actuelles.

Il en résultera une différence dans le rythme de croissance de la puissance de traitement par rapport à ce que permettent les méthodes de production d'aujourd'hui, a ajouté Holt: "Les meilleures améliorations technologiques pures que nous pourrons alors réaliser, porteront sur une réduction de la consommation d'énergie, mais au détriment de la vitesse." Pour lui, il y aura du reste là un avantage. Avec la croissance de l'internet des choses, le besoins en puces peu énergivores va fortement augmenter. Sans quoi la disponibilité énergétique deviendra un facteur restrictif, selon Holt. Et dans les centres de calculs d'entreprises telles Amazon, Google, Microsoft et Facebook, la consommation d'énergie et les émissions de CO2 qui en résultent, représenteront un problème toujours plus aigu.

Les techniques envisagées actuellement par Intel sont les tunneling transistors et la spintronics. Toutes deux nécessitent encore pas mal de travail, avant qu'elles puissent être commercialement applicables.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires