Intel met internet en poche

20/09/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

La deuxième journée de l'Intel Developer Forum était entièrement placée sous le signe de la mobilité et de la technologie de connexion à haut débit sans fil d'Intel, WiMAX.

La deuxième journée de l'Intel Developer Forum était entièrement placée sous le signe de la mobilité et de la technologie de connexion à haut débit sans fil d'Intel, WiMAX.

Une étude de marché nous apprend que les utilisateurs optent toujours plus pour des systèmes mobiles, tels des ordinateurs portables ('notebooks') au détriment des ordinateurs de bureau ('desktops'), et Intel est activement en train d'optimiser les facteurs destinés à rendre ce genre de systèmes encore plus attrayants. C'est ainsi que Dadi Perlmutter, 'senior vice-president' & 'general manager' du groupe Mobility chez Intel, affirme que l'entreprise vise un équilibre optimal entre les performances et la consommation énergétique, dans l'optique d'une autonomie maximale.

L'élément clé ici, c'est le processeur mobile Penryn - une nouvelle version à 45nm de la technologie 'Santa Rosa' Centrino - et le nouveau Montevina prévu pour l'an prochain. Pour 2008 encore, Intel annonce la sortie du module 'Echo Peak' intégrant WiFi et WiMAX. Et d'ajouter qu'Option a déjà préparé les premiers prototypes d'un module 3G, résultat d'un accord conclu plus tôt cette année.

Intel a également accordé beaucoup d'attention au développement des nouveaux PC Ultra Mobile (UMPC) et aux Mobile Internet Devices (MID), qui devraient se traduire par un large éventail d'appareils ultramobiles offrant un accès à part entière à tous les sites internet. Anand Chandrasekher, vice-président et 'general manager' de l'Ultra Mobility Group, a évoqué la plate-forme 'Menlow' (sur base des processeurs Silverthorne) qui engendrera des appareils particulièrement compacts au format de poche.

S'ensuivra alors la plate-forme Moorestown consistant en un 'system on a chip' et en un concentrateur Communications. Dans l'optique de ces UMPC et MID, l'entreprise a conclu des accords et des collaborations avec des fabricants d'appareils (e.a. Asus, BenQ, Panasonic, LG, etc.), mais aussi avec des éditeurs de logiciels (Canonical/Ubuntu, Adobe,...).

Intel a aussi insisté sur le fait que WiMAX progresse bien en tant que technologie haut débit sans fil avec des projets pilotes dans toute une série de pays. Outre Sprint et Clearwire (qui fourniraient, l'an prochain, leurs services à 150 millions de personnes en Amérique du Nord), l'on a aussi appris qu'Intel et la japonaise KDDI souhaitaient lancer une initiative commune au Japon.

Intel a également reconnu que la percée de WiMAX en Europe accusera assurément du retard, du moins sur les marchés plus matures, où les opérateurs confirmés ont (trop) lourdement investi dans le 3G. Les nouveaux marchés européens en croissance l'accueilleraient peut-être plus aisément. La décision de l'ITU de tolérer WiMAX aussi dans le spectre du 3G devrait cependant favoriser la croissance sur les marchés confirmés.

Nos partenaires