Intel engloutit McAfee

20/08/10 à 09:33 - Mise à jour à 09:33

Source: Datanews

Le géant des puces Intel a lancé une offre de 7,68 milliards de dollars - 6 milliards d'euros - sur l'entreprise de sécurité McAfee. Cette offre dépasse de pas moins de 60 pour cent le cours de clôture boursier de mercredi. Il s'agit du plus important rachat de l'histoire d'Intel. Les deux conseils d'administration ont marqué leur accord sur cette reprise. Il n'y a plus qu'à attendre l'aval des actionnaires et des autorités en matière de concurrence. Un développeur de puces qui rachète un éditeur de logiciels de sécurité, ce n'est pas banal.

Intel engloutit McAfee

Le géant des puces Intel a lancé une offre de 7,68 milliards de dollars - 6 milliards d'euros - sur l'entreprise de sécurité McAfee.

Cette offre dépasse de pas moins de 60 pour cent le cours de clôture boursier de mercredi. Il s'agit du plus important rachat de l'histoire d'Intel. Les deux conseils d'administration ont marqué leur accord sur cette reprise. Il n'y a plus qu'à attendre l'aval des actionnaires et des autorités en matière de concurrence.

Un développeur de puces qui rachète un éditeur de logiciels de sécurité, ce n'est pas banal. Pourtant, Intel le fait et donne quelques bonnes raisons à cette opération: comme tout est progressivement lié à l'internet aujourd'hui - de l'électronique à la consommation jusqu'aux systèmes industriels -, l'approche actuelle de la sécurisation des PC et serveurs ne suffit plus. La sécurité doit être davantage encore incorporée au niveau du processeur et du hardware.

En outre, ce rachat représente aussi une façon de pénétrer sur de nouveaux marchés en croissance, comme celui de l'équipement mobile par exemple, sur lequel McAfee elle-même avait commencé à se lancer ces derniers temps. Dans ce but, l'entreprise avait repris les spécialistes de la sécurité mobile Trust Digital et tenCube.

Le mois dernier, Intel avait annoncé de très bons résultats, mais le fait est qu'elle doit affronter une concurrence féroce sur le marché à la consommation, où elle a prévu ses puces Atom pour contrer les processeurs ARM. Cette semaine, Intel avait encore racheté la division des modems câblés de Texas Instruments, toujours dans le cadre de cette lutte concurrentielle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires