Instagram exerce un impact plus négatif que Facebook

25/07/13 à 13:46 - Mise à jour à 13:46

Source: Datanews

Selon une chercheuse de l'université de Berlin, Instagram serait plus déprimant que Facebook.

Instagram exerce un impact plus négatif que Facebook

Entre-temps, plusieurs enquêtes du genre ont été effectuées, d'où il ressort que les réseaux sociaux - Facebook en particulier - exercent un impact négatif sur l'amour-propre des utilisateurs. Les mises à jour de statut et les photos de fêtes et de voyages de tiers suscitent en effet des sentiments de dépression, de solitude et de jalousie chez certains.

La chercheuse Hanna Krasnova de l'université de Berlin affirme à présent que le service de photos Instagram - par ailleurs une filiale de Facebook - suscite des sentiments plus négatifs encore. "Une photo provoque en effet plus rapidement une comparaison sociale qu'un texte. Une image génère des impressions plus implicites de bonheur et de bien-être, et ces impressions peuvent elles-mêmes entraîner un sentiment de jalousie."

Comme Instagram amplifie encore certains aspects de Facebook - le service repose exclusivement sur les photos, les 'j'aime' et les commentaires -, ce réseau social peut avoir des effets encore plus négatifs sur votre état mental que Facebook, selon Krasnova.

La chercheuse estime aussi qu'une véritable spirale de jalousie peut naître sur Instagram: "Si vous découvrez de jolies photos de vos amis, vous allez essayer de compenser votre sentiment de jalousie en postant vous-même des images encore plus belles, après quoi vos amis feront de même... Cela peut alors créer une chaîne infinie. Sur les médias sociaux, l'autoglorification ne peut conduire qu'à plus d'autoglorification encore."

En savoir plus sur:

Nos partenaires