Inquiétude à propos de la confidentialité de la plate-forme eHealth

30/05/08 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Les défenseurs du droit au respect de la vie privée et le corps médical sont inquiets à propos de la plate-forme de santé eHealth. Ce dossier sera abordé en juin au parlement.

Les défenseurs du droit au respect de la vie privée et le corps médical sont inquiets à propos de la plate-forme de santé eHealth. Ce dossier sera abordé en juin au parlement.

Voilà ce qu'on peut lire aujourd'hui dans le journal Le Soir. eHealth est une plate-forme électronique sécurisée, sur laquelle tous les acteurs des soins de santé peuvent s'échanger des informations. Son but est d'améliorer la qualité des soins de santé et la sécurité du patient. En outre, la plate-forme est conçue pour réduire les formalités administratives.

"Ce dossier engendre une grande incertitude, surtout sur le plan de la protection des données personnelles, tandis qu'on peut craindre que la motivation sous-jacente pour ce système soit essentiellement budgétaire", écrit Le Soir.

La commission en matière de vie privée a récemment effectué un virage à 180 degrés en autorisant l'utilisation du numéro du registre national pour accéder aux dossiers médicaux. C'est ainsi que notre pays est le seul à prendre le risque d'utiliser un numéro d'identification unique, y compris pour les dossiers médicaux.

Selon le corps médical, il y a là un problème du fait que l'approbation du patient n'est plus nécessaire pour utiliser toutes ses données personnelles.

eHealth autorise notamment les prescriptions électroniques de médicaments, le transfert électronique de dossiers pour l'évaluation médicale des personnes handicapées, l'introduction de demandes électroniques en vue d'obtenir un accord de la part de médecins conseils pour l'administration de certains soins, ainsi que l'échange électronique de données issues de dossiers médicaux entre les prestataires de soins et les patients.

Source: Belga

Nos partenaires