ING réduit de moitié son département IT en Belgique

05/10/16 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Dans le cadre de la phase de licenciements chez ING, la moitié des 1.200 fonctions IT va disparaître. Une partie de l'IT sera rapatriée aux Pays-Bas et une autre prendra le chemin de pays à bas salaires.

ING réduit de moitié son département IT en Belgique

© Belga

Le journal De Tijd annonce qu'après 2021, seuls 632 emplois ICT subsisteront chez ING Belgique. La banque opte pour une infrastructure IT conjointe pour la Belgique et les Pays-Bas, où se trouve le centre de gravité de la maison-mère.

Le journal De Standaard, qui cite le syndicaliste Jean-Michel Cappoen (BBTK-Setca), ajoute qu'une grande partie du département IT sera déplacée en Bulgarie et que des employés belges sont déjà en train de former leurs collègues sur place.

Ce lundi, ING a annoncé une importante vague de licenciements, puisqu'elle prévoit la disparition de 7.000 postes de travail, dont la moitié dans notre pays. La Banque entend à la fois réaliser des économies et libérer de l'espace pour la numérisation, ce qui nécessite moins d'employés de bureau. Mais même si cette numérisation sera essentiellement réalisée par le département IT, ce dernier se verra aussi solidement dégraissé.

L'on ne sait actuellement pas encore clairement quels profils devront s'en aller. Data News a demandé plus d'explications à ce propos à ING Belgique, mais n'a encore reçu aucune réaction.

Nos partenaires