ING engage environ 200 informaticiens

20/02/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Alors que le département informatique d'ING Belgqiue comprend pour l'instant quelque 900 informaticiens internes et de l'ordre de 500 externes, la société a décidé par mesure d'économie, de réduire le nombre d'externes à 300 et donc de recruter 200 informaticiens.

Alors que le département informatique d'ING Belgqiue comprend pour l'instant quelque 900 informaticiens internes et de l'ordre de 500 externes, la société a décidé par mesure d'économie, de réduire le nombre d'externes à 300 et donc de recruter 200 informaticiens.

Ceci alors que la filiale devrait cette année réduire ses effectifs d'environ 300 unités pour les ramener à 8.700 personnes en fin d'année.

"Ces dernières années, il avait été difficile de recruter des informaticiens, ce qui explique le nombre élevé d'externes", justifie Erik Dralans, président d'ING Belgium.

Mais crise bancaire oblige, l'entreprise a décidé d'un plan d'économie de 110 millions EUR, dont 30 millions EUR environ proviendront de la diminution du nombre d'externes au profit de personnel interne (pas forcément les mêmes profils, les détails suivront). "Il faut savoir d'une part que nous devons payer la TVA sur ces informaticiens et que, d'autre part, la société de bodyshopping prend une marge sur ces personnes", explique-t-il encore. Outre le fait que le marché a changé et que l'informaticien n'est plus en position de force, comme voici quelques années. Si certains bodyshoppers y verront une mauvaise nouvelle (moins de personnes détachées), d'autres en revanche pourraient y trouver une occasion de placer des informaticiens pour lesquels elles n'avaient plus de mission (et qu'elles doivent continuer à payer).

Cela dit, ING Belgium ne semble pas remettre en cause son modèle de selective sourcing, et maintient donc ses contrats d'externalisation avec Unisys (mainframe), Contraste/Amsit (helpdesk), Accenture/Atos Origin:Getronics/KPN pour le workplace management ou encore RR Donnelley pour le print and mail. Même si certains considèrent que le workplace management par exemple ne fonctionne pas toujours de manière optimale.

Nos partenaires