ING choisit Infosys comme progiciel de core banking

12/03/12 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Datanews

Le groupe ING a décidé de remplacer son application de core banking écrite en Cobol par le progiciel Finacle d'Infosys. Un programme de transformation sur plusieurs années se met en place.

ING choisit Infosys comme progiciel de core banking

Le groupe ING a décidé de remplacer son application de core banking écrite en Cobol par le progiciel Finacle d'Infosys. Un programme de transformation sur plusieurs années se met en place.

En pratique, il s'agit de remplacer le coeur de son métier, géré par une application développée durant plus de 20 an en Cobol sur des mainframes Unisys. Cette décision s'inscrit dans le programme de transformation 2011-2015 pour lequel le groupe a annoncé un plan d'investissement de 300 millions EUR. Au terme d'un processus de sélection de plusieurs mois, le groupe ING et sa filiale belge ont donc sélectionné le progiciel Finacle d'Infosys "comme l'un des deux standards du groupe pour son core product engine", explique Jean-Pierre Nelissen, head of Domestic Products Services, ITS.

Pourquoi ce choix d'un package? "D'abord, il faut préciser que nous n'avions aucun problème avec notre applicatif Cobol, insiste Frank Stockx, CIO d'ING Belux. Mais de plus en plus, les processus backoffice se standardisent et se globalisent. Enfin, il s'agit d'une solution largement utilisée dans le monde et qui a fait ses preuves." Par ailleurs, ING entend désormais concentrer ses efforts sur l'agilité envers le client et se limiter à un rôle d'intégrateur au niveau des processus de traitement. De même, "les packages ont de plus en plus de succès et quelques vendeurs émergent désormais avec des produits qui ont pris en compte les erreurs du passé", estime encore Jean-Pierre Nelissen.

Parmi les autres critères qui ont fait pencher la balance en faveur d'Infosys, ING cite la richesse des fonctionnalités du produit, la solidité du vendeur par ailleurs présent dans le monde entier et la modularité de l'architecture technique, outre un écosystème bien établi. Ajoutons que le produit pourra être utilisé par le groupe en dehors de la Belgique.

Le contrat avec Infosys a été signé début mars et le proof of concept devrait se dérouler sur l'année 2012. Parallèlement à ce pilote, les grandes étapes du déploiement du produit seront définies. Il semble d'ores et déjà acquis que l'implémentation débutera par les liabilities (comptes, dépôts, épargne, etc.) avant de s'étendre aux crédits. De son côté, Jean-Pierre Nelissen ajoute qu'il s'agit de la première implémentation de ce produit en Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires