Informatique de la Région wallonne: une transition à rallonge(s)

27/11/09 à 10:55 - Mise à jour à 10:54

Source: Datanews

Le "plan de transition" de l'informatique administrative wallonne est toujours en phase d'étude et les liens avec le GIEI pourraient être prolongés pour certains volets IT.

Le "plan de transition" de l'informatique administrative wallonne est toujours en phase d'étude et les liens avec le GIEI pourraient être prolongés pour certains volets IT.

Alors que les 3 ans de préavis (après dénonciation du contrat GIEI au printemps 2008) sont large-ment entamés, la "transition" de l'informatique wallonne peine à prendre un rythme de croisière. Depuis quelques semaines, sous la direction de Thierry Bertrand (futur 'CIO' pressenti de la Région wallonne mais dont la nomination doit encore être confirmée par le politique), des réunions hebdo-madaires visent à définir un "plan de transition". Elles réunissent notamment des représentants du DTIC (département informatique du SPW), de l'ETNIC (Communauté française), d'EasiWal et du consultant Ramboll, sans que toutes les parties y participent systématiquement, la configuration du groupe dépendant apparemment des thèmes abordés.

On peut s'étonner que ces réunions n'aient débuté que fin octobre, près de 20 mois après la dénon-ciation du contrat. Plusieurs explications sont possibles. En ce compris un manque de volontarisme. Sans parler de la lenteur à nommer la personne qui prendra les rênes du DTIC (lire à ce sujet l'édition de Data News de cette semaine).

Interpellé au Parlement wallon, Rudy Demotte, Ministre-Président de la Région wallonne et de la Communauté française, déclarait: "les travaux de mise en oeuvre se poursuivent dans un contexte certes complexifié dans le cadre de la "transition GIEI" mais l'essentiel des re-commandations faites devraient être rencontrées."

La rumeur en courait avec insistance. Les propos de Rudy Demotte laissent présager que, pour cer-tains volets de l'IT, les liens entre SPW et GIEI ne sont pas près de se distancier. "Au-delà du lien contractuel jusqu'en 2011, il faut aussi gérer le "phasing out" des applications mises en place et pi-lotées par le GIEI pendant plusieurs années. Leur transition vers de nouveaux outils prendra encore quelques années." Le plan de transition devra donc décider de "la période pendant laquelle des rela-tions avec le GIEI devront encore être maintenues, le cas échéant, pour assurer le fonctionnement continu de l'informatique administrative."

Nos partenaires