Informaticiens, il faut dormir!

24/11/10 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Datanews

Les développeurs de logiciels semblent plus fortement souffrir d'insomnie que les autres.

Informaticiens, il faut dormir!

Les développeurs de logiciels semblent plus fortement souffrir d'insomnie que les autres.

L'insomnie se manifeste plus souvent chez les développeurs de logiciels que chez le citoyen lambda. Voilà ce qui ressort d'une étude indienne réalisée par l'université de Mysore et qui a fait l'objet d'un article dans Applied Research in Quality of Life. Les chercheurs ont examiné la qualité du sommeil et la qualité de vie de 91 développeurs de logiciels âgés de 21 à 45 ans.

L'étude a démontré que plus de la moitié d'entre eux - 56 pour cent - souffrait d'insomnie légère (35 pour cent) à grave (21 pour cent). Au niveau de la population générale, le résultat est normalement de 23 pour cent. Les plus jeunes informaticiens semblent même avoir plus souvent des problèmes de sommeil que les plus vieux. Et les hommes connaissent davantage de problèmes d'insomnie grave que les femmes, où l'on relève surtout de l'insomnie légère.

Les conséquences de l'insomnie peuvent être sérieuses: fatigue, irritation, problèmes de mémoire, perte de productivité et difficultés relationnelles. Si l'insomnie n'est pas traitée, elle peut engendrer de graves dépressions et des maladies cardiaques et vasculaires. L'étude a aussi révélé que la qualité de vie des informaticiens insomniaques est nettement inférieure, tout particulièrement sur le plan de la santé mentale

Selon les chercheurs, la conclusion est qu'il faut prévoir des programmes de conscientisation en matière de sommeil pour les informaticiens qui constituent clairement un groupe à risque. Le suivi de la qualité du sommeil doit, selon eux, faire aussi partie des contrôles médicaux que les entreprises organisent parfois. Les entreprises du secteur IT feraient bien, déclarent encore les chercheurs, d'intégrer des éléments comme l'hygiène et les soins du sommeil dans leurs stratégies professionnelles.

En savoir plus sur:

Nos partenaires