Informaticiens et agents de centres d'appels trouvent souvent l'amour au travail

16/02/11 à 12:23 - Mise à jour à 12:23

Source: Datanews

Un tiers (29,5 pour cent) des employés des callcenters ont déjà eu une liaison avec un(e) collègue. Chez les informaticiens, c'est plus d'un sur quatre (26,5 pour cent). Voilà ce qui ressort d'un sondage effectué par Lloyds Pharmacy.

Informaticiens et agents de centres d'appels trouvent souvent l'amour au travail

Un tiers (29,5 pour cent) des employés des callcenters ont déjà eu une liaison avec un(e) collègue. Chez les informaticiens, c'est plus d'un sur quatre (26,5 pour cent). Voilà ce qui ressort d'un sondage effectué par Lloyds Pharmacy.

Le principal exploitant de pharmacies de Grande-Bretagne a demandé à 3.000 personnes, si elles avaient déjà eu une liaison romantique au travail. Qu'en est-il ressorti? Dans certaines catégories professionnelles, cette possibilité est particulièrement grande. Ce qui est étonnant, c'est le score élevé obtenu par les informaticiens et les agents des centres d'appels.

Chez les employés de cette dernière catégorie, un sur trois (29,5 pour cent) a même déjà eu une liaison avec un(e) collègue. Recherchent-ils davantage de dérivatifs entre les coups de téléphone? Disposent-ils de plus de temps pour papillonner? Les informaticiens eux aussi se distinguent en la matière avec 26,5 pour cent. Lloyds Pharmacy ne donne cependant aucune explication au phénomène.

Les départements financiers (28 pour cent) et des ressources humaines (26,5 pour cent) seraient aussi de grands centres de relations privées, tout comme le marketing (25,5 pour cent), les médias (24 pour cent) et la vente (23,5 pour cent). Si vous n'avez pas encore trouvé l'âme soeur, il serait donc peut-être intéressant d'envisager une carrière dans l'un de ces secteurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires