Infoblox s'impose chez Fortis

23/05/08 à 10:10 - Mise à jour à 10:09

Source: Datanews

Infoblox est parvenu à séduire Fortis pour y installer 45 'appliances' destinés à gérer les services DNS et DHCP. Précédemment, la société avait déjà vendu ce type de solution chez KBC, Bank Van Breda et Euroclear.

Infoblox est parvenu à séduire Fortis pour y installer 45 'appliances' destinés à gérer les services DNS et DHCP. Précédemment, la société avait déjà vendu ce type de solution chez KBC, Bank Van Breda et Euroclear.

La solution Infoblox permet de vérifier en permanence qui utilise une adresse IP spécifique ainsi que où et quand. Le boîtier dispose d'applications de gestion et d'audit. "Surtout vu l'utilisation croissante d'applications de voix sur IP, le nombre d'adresses IP ne fait qu'augmenter dans une organisation. Il est dès lors important que le gestionnaire réseau sache à tout moment qui se branche sur une adresse IP. On pourrait comparer cette situation à celle du ministère des transports qui doit répartir les plaques numéralogiques sans savoir à qui les adresser, d'autant plus que ces plaques changent de propriétaire chaque jour", explique Karl Driesen, vice-président EMEA.

Le quartier général pour l'Europe de la californiennet Infoblox (Santa Clara) se situe à Anvers. L'entreprise commercialise ses solutions par le biais d'intégrateurs. Chez Fortis, la vente s'est faite via Dimension Data, tandis que chez KBC et Digipolis, l'installation a été réalisée par NextiraOne, alors que chez Euroclear et à la Communauté flamande, l'implémentation a été réalisée par Telindus. Infoblox compte en Europe 300 clients, dont 30 dans notre pays, avec des références comme Hessenatie, Vandemoortele et Banksys. Vendus entre 3.000 et 65.000 EUR, les boîtiers sont typiquement destinés aux entreprises de plus de 1.000 collaborateurs. Récemment, un partenariat a été conclu avec Riverbed et d'autres accords similaires pourraient suivre.

Dirigée depuis 4 ans par Robert Thomas, ex-Netscreen, Infoblox dégage depuis 2 trimestres un cashflow positif et envisage une introduction en bourse l'an prochain. L'entreprise emploie une dizaine de collaborateurs dans notre pays.

Nos partenaires