Imtech va supprimer 70 emplois au sein de son entité bruxelloise

28/11/12 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Datanews

La direction du fournisseur de services techniques Imtech Belgium a annoncé mercredi, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, son intention de supprimer 70 postes de travail au sein de son entité "Imtech Projets Bruxelles", en perte ces dernières années.

Imtech va supprimer 70 emplois au sein de son entité bruxelloise

La direction du fournisseur de services techniques Imtech Belgium a annoncé mercredi, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, son intention de supprimer 70 postes de travail au sein de son entité "Imtech Projets Bruxelles", en perte ces dernières années.

La baisse du nombre de postes de travail, qui concerne 20 employés et 50 ouvriers, se fera "de manière progressive" dans le courant de 2013.

"Le marché bruxellois connaît une période particulièrement difficile caractérisée par une grande quantité de surfaces de bureaux inoccupées, peu d'investissements dans de nouveaux projets, une concurrence féroce entre les acteurs de marché présents. Il en résulte une pression meurtrière sur les prix. En outre, les quelques nouveaux
investissements s'articulent autour des projets résidentiels (...) ce qui signifie un potentiel de commande nettement moindre pour des sociétés d'installations techniques comme Imtech", explique le CEO d'Imtech Belgium, cité dans un communiqué.

La direction, pour qui ces licenciements sont indispensables pour préserver le futur de l'entité bruxelloise, promet en outre que tout licenciement se fera "conformément aux règles et législation d'application".

Les autres entités d'Imtech en Belgique "ne sont pas affectées par ce plan et poursuivent avec succès leur croissance sur leurs marchés respectifs", assure encore l'entreprise.

Imtech, dont le siège belge est à Bruxelles, compte quelque 1.200 collaborateurs et 20 implantations en Belgique.

Basé à Gouda (Pays-Bas), le groupe Imtech avait annoncé fin octobre la suppression de 900 emplois, dont une majeure partie aux Pays-Bas.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires