Imec: une super-année 2006

30/04/07 à 00:00 - Mise à jour à 29/04/07 à 23:59

Source: Datanews

Le centre de recherche Imec à Louvain a connu une excellente année 2006, et ce à tous les plans: publications, brevets, personnel et accords de collaboration.

Une organisation comme l'Imec louvaniste n'est certes pas jugée sur son bilan revenus/pertes, mais elle affiche néanmoins 226,9 millions d'euros de rentrées, dont 35,56 millions proviennent du gouvernement flamand (entre autres dans l'optique du flux d'informations R&D vers les PME) et le reste est issu majoritairement des programmes en matière de technologie de processus de fabrication de processeurs (32 nanomètres, voire moins). Dans le cadre de cette analyse, Imec affirme qu'un neuvième partenaire industriel a signé pour l'ensemble du programme de recherche, en l'occurrence Micron.Publications en hausseAu niveau des 'éléments de mesure' classiques pour une institution de recherche, Imec a enregistré un très bon score en 2006. C'est ainsi que le nombre de publications a progressé de 8,6 pour cent à 1.652, alors que le nombre de causeries et de contributions sur invitation a crû de 43 pour cent à 139. En outre, Imec indique que 51 brevets lui ont été attribués et qu'il a introduit des demandes pour 97 nouveaux brevets.Le nombre de ses collaborateurs a augmenté de 6,2 pour cent à 1.489, dont quelque 22 pour cent sont des chercheurs invités et des personnes détachées par des entreprises et d'autres institutions de recherche. C'est précisément grâce à ces collaborateurs et aux étudiants préparant une maîtrise - assez souvent originaires de l'Est, voire d'Extrême-Orient - qu'Imec peut nouer de puissants liens de collaboration dans le monde entier.L'an dernier a vu chez Imec la réalisation d'une réorganisation, où toutes les divisions de recherche ont été regroupées en une seule entité opérationnelle. De cette manière, Imec entend renforcer encore son approche multidisciplinaire avec, par exemple, d'intéressantes possibilités liées au regroupement de la recherche en matière de nanotechnologie et de biotechnologie.'ICT-Personality of the year'Ces résultats découlent d'une vision sous-jacente véritablement incarnée par le CEO d'Imec, le prof. Gilbert Declerck. Ce dernier entend en effet faire d'Imec le numéro un mondial dans les domaines de la technologie lithographique, de la connaissance des matériaux et de l'intégration hétérogène. Lors de la récente soirée des [Data News ICT Awards], la rédaction de Data News a attribué au prof. Declerck l'award 'ICT-Personality of the year'.

Nos partenaires