Imec: déjà 30 années de recherche

15/01/14 à 16:41 - Mise à jour à 16:41

Source: Datanews

L'entreprise de recherche louvaniste Imec fête cette année ses 30 ans de recherche dans le domaine des semi-conducteurs et de la nanotechnologie.

Imec: déjà 30 années de recherche

L'entreprise de recherche louvaniste Imec fête cette année ses 30 ans de recherche dans le domaine des semi-conducteurs et de la nanotechnologie.

Fondée en 1984 sous la forme d'une a.s.b.l. à partir du laboratoire de développement des puces de la KULeuven, l'Imec a évolué au cours de ces 30 années pour devenir un acteur du top mondial en matière de nanotechnologie, de systèmes de semi-conducteurs et de leur production, de 'life sciences', de systèmes photovoltaïques, de détecteurs et de systèmes radio, de réseaux 'body area' et d'électronique souple/pliable, ainsi que d'écrans. Outre un centre de recherche étendu à Louvain même, l'Imec dispose aussi de filiales et de bureaux aux Pays-Bas, à Taïwan, aux Etats-Unis, en Chine, en Inde et au Japon. Même si elle est liée avec les producteurs de puces les plus en vue (tels Intel, Samsung et TMSC) et avec les usines de processeurs, l'Imec a également toujours offert un support explicite aux PME pour le développement de produits sophistiqués par ces dernières - une tâche soutenue par le gouvernement flamand.

Au fil du temps, l'Imec s'est constamment retrouvée à l'avant-garde des tout nouveaux systèmes de production de puces, notamment en collaborant avec ASML, le producteur néerlandais de systèmes à puces. Des recherches y sont effectuées sur de nouveaux matériaux dans des technologies de processus inférieures à 22nm, et l'on y examine aussi déjà des processus inférieurs à 10nm. De plus, l'on y accorde de l'attention à une optimalisation de la production de puces, comme des processus à la fois meilleurs et plus économes, ainsi que des puces plus compactes.

En outre, l'Imec s'est aussi lancée dans la recherche sur des systèmes plus complets, tout particulièrement dans le domaine des détecteurs et des appareils pour des applications médicales et autres. Cela se traduit entre autres par des initiatives comme l'Exascience Life Lab, en collaboration notamment avec Janssen Pharmaceutica, Intel et cinq universités flamandes. Ce laboratoire est lui-même une extension de l'Exascience Lab for high performance computing, qui a vu le jour en 2010 déjà.

"Notre ambition est de positionner encore plus l'Imec en tant que concentrateur d'innovations unique pour l'Europe et le reste du monde, où des 'disruptive technology ideas' sont générées et s'épanouissent", déclare Luc Van den Hove, président et CEO de l'Imec. Cette année, des projets d'avenir encore plus étoffés seront présentés lors des éditions d'anniversaire de l'Imec Technology Forum organisées à Bruxelles, Seoul, San Francisco, Taipei et Tokyo.

Nos partenaires