IMEC a développé une sonde à implanter dans le cerveau

10/03/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le centre en nano-recherche IMEC de Louvain présente une sonde cérébrale susceptible d'être implantée sous le crâne. Cette sonde peut soit enregistrer les signaux du cerveau, soit stimuler les cellules cérébrales.

Le centre en nano-recherche IMEC de Louvain présente une sonde cérébrale susceptible d'être implantée sous le crâne. Cette sonde peut soit enregistrer les signaux du cerveau, soit stimuler les cellules cérébrales.

IMEC a fait cette annonce lors de la conférence européenne consacrée à la Smart Systems Integration et organisée à Bruxelles. Le centre a présenté à cette occasion un prototype de la sonde 3D. Grâce à l'utilisation d'une base ténue, la sonde peut être aisément implantée et être utilisée pendant une assez longue période et ce, contrairement aux sondes externes actuelles qui ne peuvent être utilisées qu'instantanément.

IMEC affirme en outre qu'un plus grand nombre d'aiguilles plus longues permet un captage à la fois meilleur et plus précis des signaux du cerveau à la profondeur voulue et chez les cellules cérébrales les plus appropriées. En recourant aux technologies de la puce au silicium existantes, IMEC vise aussi un faible coût de production.

La sonde 3D s'inscrit dans le sixième programme-cadre de la Commission européenne et dans les efforts déployés par IMEC en vue de créer des solutions pour "des soins de santé de meilleure qualité et plus économiques," selon Herc Neves, program manager microsystèmes biomédicaux chez IMEC. Il convient de penser ici au vieillissement croissant de la population, au traitement de maladies comme l'épilepsie, mais assurément aussi aux expériences, où des systèmes sont pilotés par une activité cérébrale spécifique.

Nos partenaires