iMarkt place l'audiovisuel gantois sous les feux de la rampe

25/09/12 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Datanews

Ce samedi, le secteur audiovisuel gantois sera mis à l'honneur à l'occasion de la deuxième édition de l'événement expérimental iMarkt. "Trop peu de gens ont conscience de l'importance du potentiel que proposent nos entreprises", insiste son initiateur, Fredo De Smet.

iMarkt place l'audiovisuel gantois sous les feux de la rampe

Ce samedi, le secteur audiovisuel gantois sera mis à l'honneur à l'occasion de la deuxième édition de l'événement expérimental iMarkt. "Trop peu de gens ont conscience de l'importance du potentiel que proposent nos entreprises", insiste son initiateur, Fredo De Smet.

Gand présentera ce week-end une vingtaine d'initiatives et d'entreprises dans la Bourdon Arcade, juste en face du nouvel hôtel de ville. Il s'agit non seulement d'agences, de maisons de production et de cinéastes créatifs, mais aussi de festivals et d'institutions de recherche et d'enseignement. Filmfestival Gent, Lumiere, Coptermotion, Play, Creative Conspiracy, Vooruit, TV Ekkergem, Little Miss Robot, iDrops, Seeq, le Rec Radiocentrum et l'école supérieure KASK notamment répondront présent.

"Lors de la première édition en 2011, ce furent surtout des entreprises web qui se sont présentées, alors que cette année, l'accent est mis sur le secteur audiovisuel", explique De Smet. "Il est en effet apparu que ces acteurs se sentent - à juste titre - quelque peu délaissés. Dans le secteur de l'audiovisuel, l'on assiste à une lutte sans merci pou s'attirer les clients en vue et trop souvent, les entreprises gantoises mordent la poussière face à leurs concurrentes bruxelloises."

"Gand possède cependant une image créative, et l'on entend d'importants clients dire qu'ils connaissent nos organisations, mais ils finissent quand même par choisir des valeurs confirmées de la capitale. Dans ce contexte, nos entrepreneurs méritent d'être soutenus. Et nous devons leur offrir une plate-forme leur permettant d'être davantage mis en exergue."

Et De Smet d'aborder l'exemple de Fisheye, l'entreprise en charge des nouveaux studios de télévision de la chaîne publique néerlandaise NOS. "Quelques semaines seulement après avoir signé le contrat avec la NOS, Belgacom est venue frapper à la porte. Voilà qui illustre bien que cela peut aller vite parfois."

Sur iMarkt, les visiteurs peuvent non seulement établir le contact avec le secteur local, mais aussi découvrir des choses. Le programme prévoit notamment un casting pour un 'écran bleu', le pilotage d'un mini-hélicoptère, le tournage d'un Bob et Bobette dans un cinéma iPad, l'apprentissage de films d'animation & 3D ou comment devenir un personnage dans un audiodrame.

"La force de la Flandre, c'est que l'innovation est combinée à la créativité et à un environnement vivable", conclut Fredo. "Il ne faut pas toujours se tourner vers Bruxelles pour mener à bien un projet. Si nous parvenons à faire passer ce message ce week-end, notre mission sera déjà partiellement réussie."

En savoir plus sur:

Nos partenaires