IE gagne du terrain, alors que Chrome en cède

01/02/13 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Source: Datanews

Pour la première fois depuis longtemps, Internet Explorer a de nouveau dépassé les 55% de part de marché. Du reste, tous les navigateurs progressent ou à tout le moins restent stables, à l'exception de Google Chrome, qui régresse de plus d'un demi pour cent sur le marché des navigateurs.

IE gagne du terrain, alors que Chrome en cède

Pour la première fois depuis longtemps, Internet Explorer a de nouveau dépassé les 55% de part de marché. Du reste, tous les navigateurs progressent ou à tout le moins restent stables, à l'exception de Google Chrome, qui régresse de plus d'un demi pour cent sur le marché des navigateurs.


La part de Chrome sur le marché des navigateurs a reculé en janvier de 0,56% par rapport à décembre. Selon les tout derniers chiffres cités par l'analyste de marché Net Applications, Chrome posséderait encore 17,48% de part de marché. Il est ainsi le troisième navigateur le plus populaire après Firefox qui se classe deuxième avec 19,94% et le numéro un du marché Internet Explorer avec 55,14%.


IE croît ainsi de nouveau pour la première fois depuis longtemps pour dépasser les 55% de part de marché. IE10, qui est fourni d'origine avec Windows 8, en est aujourd'hui à 1,29%, en hausse de 0,33%. Si l'on prend en compte les différentes versions d'IE, il apparaît qu'IE8 avec 23,54% et IE9 avec 20,93% ont dépassé tant Chrome que Firefox. Même IE6 possède encore une part de marché correcte de 6,69%. C'est partiellement dû à la Chine, où cette ancienne version d'IE détient encore et toujours une part de marché supérieure à 20%. Quant à IE7, il recule à 2,13%.


Safari d'Apple possède 5,24% de part de marché dans l'étude de Net Applications et n'a donc pas évolué. Pour sa part, Opera ne peut compter que sur 1,75% de part de marché, en hausse modeste de 0,04%.


Net Applications collecte chaque mois les données d'utilisation des navigateurs en analysant le comportement de 160 millions de visiteurs uniques. Il surveille plus de 40.000 sites web pour ses clients et notamment les sites web de Roularta, dont celui de Data News.

Nos partenaires