IDC prévoit une diminution des dépenses IT

15/05/13 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Datanews

En raison du recul du marché du PC, l'analyste IDC s'attend à une plus forte diminution des dépenses IT en 2013 que ce qu'il avait prévu précédemment.

IDC prévoit une diminution des dépenses IT

Initialement, IDC prévoyait une croissance mondiale de 5,5 pour cent. Il revoit maintenant celle-ci à la baisse pour la fixer à 4,9 pour cent, ce qui représente 2,06 billions de dollars en tout. C'est aussi moins que l'année dernière, où l'on enregistra une croissance totale de 5,6 pour cent.

La raison principale citée par IDC, c'est le recul du marché du PC qui se porte de plus en plus mal, surtout depuis le second semestre de l'année dernière. Le marché des ordinateurs de bureau et portables devrait cette année régresser de trois pour cent. Ce sera la troisième année consécutive, au cours de laquelle les dépenses diminueront dans ce segment.

Cela est dû à un glissement sensible vers les appareils mobiles. Selon IDC, les dépenses IT, hors téléphones et les tablettes, n'ont crû que de 2,8 pour cent en 2012, alors que l'analyste table sur une hausse de 2,6 pour cent cette année. Mais les dépenses en smartphones et tablettes devraient, elles, croître cette année de respectivement 17 et 32 pour cent, selon IDC.

Services cloud

Le marché du PC n'est du reste pas la seule victime. Les logiciels commerciaux et les services IT souffrent aussi du succès des services dans le nuage. IDC s'attend cependant à ce que les dépenses software augmentent de 5,6 pour cent. Pour les services IT, la hausse serait de 3,8 pour cent.

Investissements dans LTE

Les rentrées provenant du matériel de stockage ne progresseraient que de 2,4 pour cent, une croissance moindre que celle de 6,1 pour cent enregistrée en 2012. IDC s'attend aussi à une diminution des investissements dans l'infrastructure réseautique, même si cela serait plutôt dû au fait qu'en 2012, l'on a beaucoup investi dans LTE (4G), ce qui ne serait pas le cas cette année.

En savoir plus sur:

Nos partenaires