ICT People reprend IT Services & Security

04/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 03/06/07 à 23:59

Source: Datanews

En rachetant IT Services & Security (ITS-S), la toute jeune entreprise anversoise ICT People triple sa taille d'un seul coup. "Nous voulons devenir un régulateur du marché flamand", déclare Sven Franken, directeur d'ICT People.

L'entreprise anversoise de services IT et de consultance ICT People n'existe que depuis un an. Elle a été créée par Sven Franken (ex-Applicon) et Ann Roelants, 2 personnes expérimentées dans les secteurs TIC et RH. En un an, elle a engagé 30 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros.Juste avant le week-end, Franken annonçait à son personnel qu'ICT People allait tripler en volume, tant financier qu'en personnel, et ce grâce au rachat de son homologue anversoise IT Services & Security (ITS-S), une entreprise occupant quelque 60 personnes et réalisant un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros environ. Toute personne sensée aura compris qu'ICT People devient donc d'un seul coup une entreprise occupant quasiment 100 personnes et enregistrant 6 millions d'euros de chiffre d'affaires."Nous nous distinguons surtout dans le développement d'applications, et ITS-S principalement dans le développement d'infrastructures", explique Franken. "L'activité au quotidien est donc identique, mais la clientèle diffère complètement (ISS-S possède des clients comme Getronics et HP, NDLR). Voilà qui explique la belle complémentarité." Franken n'a révélé aucun détail financier sur le rachat, mais a déclaré que "c'était un bon accord".L'ambition ne manque en tout cas pas. "Aujourd'hui, nous triplons notre taille à quasiment 100 collaborateurs. A l'horizon 2008, nous voulons être 200. Nous sommes en train de négocier dans ce but 3 autres dossiers de reprise.""Il y a trop peu de petits acteurs sur le marché des services IT. Les clients exploitent cette situation en montant celles qui existent l'une contre l'autre. Il en résulte que nos tarifs sont sous pression. Mais si nous voulons croître et disposer de plus de personnel, nous devons pouvoir aussi proposer un salaire compétitif. Voilà pourquoi nous avons besoin de meilleures marges que nous pouvons atteindre si nous rachetons des concurrents. Nous voulons ainsi devenir un régulateur du marché flamand."

Nos partenaires