ICANN: le chinois dans les TLD pour cette année

11/04/13 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Source: Datanews

Les noms de domaine de premier niveau (TLD), tels .com et .net, pourront cette année encore être étendus aux caractères chinois.

ICANN: le chinois dans les TLD pour cette année

Fadi Chehade, le président de l'Icann, déclare en effet à The Wall Street Journal que cette possibilité est prévue pour le deuxième semestre de cette année.

Aujourd'hui, l'on peut déjà utiliser des caractères non latins dans l'adresse web même. Il s'agit ici par exemple des 'datanews' dans www.datanews.be. Mais c'est à peine le cas pour les noms de domaine de premier niveau (.com, .net, .org,...).

En 2010, l'Egypte, l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis avaient déjà obtenu un code national dans leur alphabet propre. Mais avec l'arrivée de la Chine, la popularité des caractères étrangers dans les noms de domaine va sans aucun doute fortement augmenter.

L'Icann, qui gère les TLD au niveau mondial, accède enfin à une demande que beaucoup de pays, dont la Chine, posent depuis longtemps déjà. Mais l'organisation d'origine américaine a longtemps tergiversé.

Les premiers tests avec des caractères non-latins datent de 2007 déjà. L'obstacle principal consiste à convertir de manière fluide les dizaines de milliers de signes différents en des adresses internet correctes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires