IBM veut recruter 25.000 personnes aux Etats-Unis

14/12/16 à 14:20 - Mise à jour à 14:20

Source: Datanews

Le groupe technologique américain International Business Machines (IBM) entend dans les quatre années à venir engager à coup sûr 25.000 nouveaux collaborateurs aux Etats-Unis. L'entreprise envisage aussi d'investir au minimum 1 milliard de dollars dans la formation de son personnel américain. Veuillez cependant noter que ces chiffres sont relatifs.

IBM veut recruter 25.000 personnes aux Etats-Unis

© REUTERS

Voilà ce qu'a annoncé hier mardi la directrice de la firme, Ginni Rometty, dans une chronique parue dans le journal USA Today. Ces informations précèdent d'une journée la rencontre du futur président américain Donald Trump avec les dirigeants de grandes firmes technologiques, dont IBM, Apple, Alphabet, Facebook, Microsoft et Tesla.

IBM a précédemment fait l'objet de pas mal de critiques, selon lesquelles elle déplacerait des emplois américains vers des pays à bas salaire comme l'Inde. Or durant sa campagne électorale, Trump a répété à plusieurs reprises qu'il ferait le forcing pour rapatrier des postes de travail sur le sol américain.

Jonglage de chiffres

Les chiffres cités par IBM valent ce qu'ils valent. Début de l'année, l'entreprise n'avait-elle pas annoncé vouloir supprimer dans notre pays 223 de ses 1.498 emplois? Aux Pays-Bas et dans d'autres pays encore, dont aux Etats-Unis, des licenciements ont également eu lieu cette année chez IBM.

Au niveau mondial, IBM est en train de dégraisser depuis des années déjà. Fin 2015, l'entreprise occupait 377.575 personnes à temps plein, contre 379.592 en 2014. A ce propos, Business Insider fait remarquer qu'IBM a aussi engagé 70.000 personnes durant cette même période, mais en a aussi remercié 70.000 au minimum. Dans ce contexte, le recrutement de 25.000 nouveaux collaborateurs ne peut donc être que très relatif.

Rien qu'aux Etats-Unis, IBM occupait encore 230.000 personnes dans les années quatre-vingts, selon l'organisation syndicale officieuse entre-temps disparue alliance@IBM. Au début de cette année, il n'en restait plus que 71.000. (Belga/PVL)

Nos partenaires