IBM versera 1,4 milliard de dollars pour Sterling Commerce

25/05/10 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Datanews

Big Blue replonge ainsi dans domaine des logiciels b2b.

IBM versera 1,4 milliard de dollars pour Sterling Commerce

© Wikimedia Commons

Big Blue replonge ainsi dans domaine des logiciels b2b.

Sterling Commerce est un éditeur de logiciels b2b (business-to-business) qui était depuis 2000 entre les mains du géant télécom AT&T. La technologie produite par Sterling Commerce est conçue pour relier entre eux les systèmes des entreprises (partenaires, fournisseur, clients, ...), et ce en vue d'échanger facilement fichiers et données, ou de pouvoir mieux gérer les commandes et la logistique. Sterling traiterait environ 1 milliard de transactions par an, et ce tant pour les banques que pour les géants industriels.

L'accord est étonnant pour deux raisons. D'abord et sur le plan purement des chiffres, il s'agit du plus important rachat des trois dernières années. Celui du spécialiste BI Cognos en 2007 - 5 milliards de dollars - était encore nettement supérieur, alors que celui de l'éditeur de logiciels d'analyse SPSS l'an dernier - 1,2 milliard de dollars - était un peu inférieur. Sam Palmisano, CEO d'IBM, avait affirmé plus tôt ce mois-ci que sa société disposait de 20 milliards de dollars pour réaliser des rachats au cours des cinq prochaines années.

Seconde raison: le software b2b, un domaine qu'IBM avait quitté il y a quelque cinq ans. Un segment devenu 'commodity', ce qui signifie que les marges bénéficiaires y étaient sous pression, déclare un analyste dans The Financial Times. A présent, IBM explique que les entreprises s'appuient nettement plus sur la connexion mutuelle de leurs processus business. Pour sa part, IBM disposerait d'une gamme beaucoup plus large d'outils logiciels pour tirer profit des activités de Sterling. Sterling elle-même posséderait une technologie plus vaste qu'en 2004.

Le numéro un dans le secteur b2b s'appelle GXS, qui attend encore l'approbation de la reprise du numéro trois, Inovis, ce qui lui donnerait encore plus d'avance sur Sterling.

En savoir plus sur:

Nos partenaires