IBM va offrir l'assistance d'un robot AI aux astronautes de l'ISS

02/03/18 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Cimon, un petit robot flottant, rejoindra bientôt l'ISS. Il y assistera les scientifiques à bord et analysera leur état émotionnel.

IBM va offrir l'assistance d'un robot AI aux astronautes de l'ISS

© IBM Cimon

Le 'Crew Interactive Mobile Companion' (Cimon) est un robot exploitant des algorithmes AI basés sur le logiciel Watson bien connu d'IBM. Cimon peut se déplacer en apesanteur au moyen d'hélices. De plus, il est capable de reconnaître les astronautes et d'interagir avec eux grâce à ses capacités de traitement de la voix et de l'image. IBM a développé ce robot en collaboration avec Airbus.

En stage dans l'ISS

L'objectif est que le réseau neural du robot apprenne des choses. Voilà pourquoi il pourra assister les astronautes à bord de l'ISS dans le cadre d'une sorte de stage. Cimon pourra se rendre utile de plusieurs façons. Il pourra notamment interpréter des données, résoudre des problèmes et obéir à des ordres. Si un danger menace en raison d'une erreur technique au niveau des systèmes de l'ISS, Cimon lancera aussitôt un avertissement.

Il est en outre conçu pour relever un certain nombre de défis spécifiques. Cimon va ainsi aider les chercheurs dans un processus, où des protides seront cristallisés dans l'espace. Le robot embarquera aussi une caméra avec laquelle il exécutera, selon Airbus, une 'expérience médicale complexe en opérant comme une caméra flottante intelligente'.

"Ce genre d'expérience est souvent constituée de 100 étapes successives que Cimon connaît", explique Matthias Biniok, chercheur en chef d'IBM Watson, dans un message posté sur son blog. Le nouveau robot est équipé d'une version entièrement intégrée de l'AI de Watson. Selon les scientifiques, aucun traitement ne se fera via internet, parce qu'il s'agit là provisoirement encore d'une exigence dans l'espace.

Psychologue

Il n'empêche que Cimon sera plus qu'un simple assistant. Il contrôlera même l'état psychique des astronautes. Le robot flottant analysera entre autres leur état émotionnel, et il déterminera aussi de quelle manière les rapports de groupe des scientifiques en général impactera l'évolution des travaux.

"Les interactions sociales entre l'homme et la machine d'une part et entre l'astronaute et les systèmes d'assistance embarquant une intelligence artificielle d'autre part pourront jouer un rôle primordial pour assurer le succès de missions spatiales d'assez longue durée", explique-t-on chez Airbus. Exemple d'une telle mission? Un voyage vers la planète Mars qui pourrait durer des années.

"En résumé, Cimon sera le premier système d'assistance de vols et de missions, basé sur l'AI", affirme Manfred Jaumann, ingénieur chez Airbus. Provisoirement, Cimon se trouve encore en pleine phase d'apprentissage. Il y a donc encore pas mal de pain sur la planche, avant que les astronautes disposent de leur propre 'R2-D2'.

Nos partenaires