IBM s'empare de SoftLayer

05/06/13 à 08:45 - Mise à jour à 08:45

Source: Datanews

En rachetant cette entreprise de Dallas, Big Blue reprend une fois encore un spécialiste du 'cloud'. L'entreprise continuera d'exister en tant que nouveau département.

IBM s'empare de SoftLayer

En rachetant cette entreprise de Dallas, Big Blue reprend une fois encore un spécialiste du 'cloud'. L'entreprise continuera d'exister en tant que nouveau département.

L'on ne sait pas combien IBM versera pour acquérir SoftLayer. L'agence de presse Reuter avait spéculé en mars dernier déjà sur un montant supérieur à deux milliards de dollars. IBM confirme cependant qu'il s'agit là du plus important fournisseur de 'private cloud computer infrastructures', dont le rachat est destiné à étendre encore l'offre 'cloud' de Big Blue. Plus tôt cette année, elle avait déjà absorbé UrbanCode, une entreprise spécialisée dans la livraison d'applis et de logiciels via le nuage.

"Avec SoftLayer, IBM va accélérer la mise en oeuvre de son infrastructure de cloud public, afin d'offrir à ses clients le choix le plus large de solutions cloud en vue de stimuler l'innovation professionnelle", déclare Frich Clementi, senior vicepresident IBM Global Technology Services.

Nouveau département

SoftLayer est louée par le géant de l'IT pour sa vitesse et sa flexibilité en matière de nuages publics et privés. L'entreprise compte 21.000 clients au niveau mondial et treize centres de données aux Etats-Unis, en Asie et en Europe.

Suite à ce rachat, Big Blue va créer un nouveau département en interne qui fera rapport à Erich Clementi. Une Cloud Services Division verra ensuite le jour à partir du troisième trimestre, lorsque le rachat de SoftLayer sera entériné. Elle desservira les clients des deux entreprises.

Les gammes des deux firmes fusionneront, tout en se focalisant sur la vitesse et la facilité d'emploi. L'entreprise rachetée comprendra à terme aussi OpenStack. Plus tôt cette année déjà, IBM avait annoncé que pour tous ses services cloud, elle allait se baser sur des standards ouverts.

En savoir plus sur:

Nos partenaires