IBM, leader d'un marché des serveurs en régression

29/05/13 à 08:46 - Mise à jour à 08:46

Source: Datanews

Le marché des serveurs s'est légèrement replié au premier trimestre de 2013. Tous les acteurs en vue ont cédé du terrain, à une exception près.

IBM, leader d'un marché des serveurs en régression

Le marché des serveurs s'est légèrement replié au premier trimestre de 2013. Tous les acteurs en vue ont cédé du terrain, à une exception près.

Au cours des trois premiers mois de cette année, l'on a vendu dans le monde 0,7 pour cent de serveurs en moins que durant la même période de l'an dernier. En chiffre d'affaires, le recul est de 5 pour cent.

Avec un chiffre d'affaires d'un peu plus de 3 milliards de dollars, IBM reste le numéro un du marché avec une part de 25,5 pour cent, même si l'entreprise est en recul de 13,6 pour cent sur une base annuelle. HP (2ème, 25 pour cent de part de marché), Fujitsu (4ème, 4,9 pour cent de part de marché) et Oracle (5ème, 4,6 pour cent de part de marché) régressent également. Seul Dell, actuellement le troisième plus important vendeur de serveurs au monde, a vu sa part de marché passer de 14,4 à 18 pour cent.

"Le premier trimestre de 2013 n'a certainement pas été une période favorable sur le marché des serveurs dans sa globalité", déclare Jeffrey Hewitt, research vicepresident chez Gartner, dans un communiqué. "Les seules zones en croissance ont été l'Asie/Pacifique et les Etats-Unis."

Dans ce dernier pays, l'on a écoulé 7 pour cent de serveurs en plus, représentant une hausse de 1,7 pour cent du chiffre d'affaires, mais ce ne fut pas suffisant pour compenser le recul au niveau mondial. Selon Gartner, les livraisons de serveurs X86 ont connu une croissance nulle, même si le chiffre d'affaires a crû d'1,8 pour cent. Les serveurs RISC/Itanium Unix ont régressé de 38,8 pour cent en nombre au niveau mondial et de 35,8 pour cent en chiffre d'affaires par rapport au premier trimestre de 2012. Les autres catégories de CPU se composent essentiellement de mainframes. Celles-ci ont progressé de 3,6 pour cent en chiffre d'affaires mondial.

Europe

Pour ce qui est de la zone spécifique EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), le nombre de serveurs vendus a été de 580.000 au premier trimestre, en recul de 6,8 pour cent par rapport à la même période de l'an dernier. Le chiffre d'affaires total tiré des serveurs a été de 2,96 milliards de dollars, soit 9,6 pour cent de moins qu'il y a un an. Selon Gartner, cela est dû aux budgets limités, où l'infrastructure des serveurs n'est pas prioritaire. L'avenir du marché des serveurs reste un 'défi', déclare-t-on chez Gartner.

En savoir plus sur:

Nos partenaires