IBM: "Le consommateur d'aujourd'hui passe sans problème du magasin réel au magasin virtuel"

17/01/13 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Datanews

Une enquête à l'échelle mondiale réalisée par IBM auprès de 26.000 consommateurs révèle que toujours plus souvent, davantage de canaux de vente sont utilisés pour les achats. Les clients combinent l'online, le mobile et l'offline en fonction de leurs besoins au moment des emplettes.

IBM: "Le consommateur d'aujourd'hui passe sans problème du magasin réel au magasin virtuel"

Une enquête à l'échelle mondiale réalisée par IBM auprès de 26.000 consommateurs révèle que toujours plus souvent, davantage de canaux de vente sont utilisés pour les achats. Les clients combinent l'online, le mobile et l'offline en fonction de leurs besoins au moment des emplettes.

80 pour cent des 26.000 personnes interrogées ont indiqué avoir effectué leur plus récent achat dans un magasin bien réel, mais 35 pour cent d'entre elles ne savent pas encore si elles feront leur prochain achat dans un magasin réel ou virtuel online. 9 pour cent sont bien décidés à ne plus faire leurs courses qu'en ligne à l'avenir. Dans les magasins virtuels, l'on achète surtout des produits électroniques à la consommation et des articles de luxe tels des bijoux et des produits design, selon l'étude.

'Le consommateur actuel est plus sophistiqué. Il passe sans difficulté du magasin bien réel à une boutique sur le web', déclare Jill Puleri, en charge de la vente au détail chez IBM. 'Il appartient donc aux commerçants de veiller à une expérience d'achat consistante et aisée sur tous les canaux de vente.'

Pour pouvoir mieux desservir ce qu'on appelle en jargon l''omni-channel shopper', IBM fournit aux négociants toutes sortes de nouveaux logiciels: du software d'e-commerce pour les aider à assurer un processus d'achat aussi efficient, rationalisé et personnalisé que possible, mais aussi du software qui révèle sur base des médias sociaux quels canaux de vente sont les plus efficaces, ainsi que du software 'cloud' qui propose en temps réel aux spécialistes du marketing une vision du modèle d'achat des consommateurs.

Hier mercredi, l'on apprenait encore que les magasins en ligne avaient le vent en poupe en Belgique, puisque BeCommerce annonçait que l'e-commerce avait dans notre pays crû de quasiment 12 pour cent en 2012. Dans l'ensemble de l'Europe, la croissance a été de 22 pour cent.


En savoir plus sur:

Nos partenaires