IBM conseille à Obama d'investir 30 milliards de dollars dans l'IT

06/01/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

IBM a expliqué à l'équipe du prochain président américain Barack Obama qu'un investissement de 30 milliards de dollars dans l'IT pourrait donner un emploi à 900.000 personnes.

IBM a expliqué à l'équipe du prochain président américain Barack Obama qu'un investissement de 30 milliards de dollars dans l'IT pourrait donner un emploi à 900.000 personnes.

Voilà ce qu'on peut lire dans des journaux américains sur base du texte d'une présentation réalisée par le CEO d'IBM, Sam Palmisano. IBM a en fait répondu à la question posée par l'équipe d'Obama de faire un tour d'horizon des possibilités d'emploi résultant d'investissements technologiques.

Selon le géant ICT, Obama devra se concentrer sur l'extension de l'infrastructure du haut débit, sur l'IT dans les soins de santé et sur la technologie 'smart grid'. On ne sait pas encore combien de ces conseils seront incorporés au plan de relance de l'économie américaine préparé par l'équipe d'Obama.

IBM a calculé qu'un investissement de 10 milliards de dollars dans l'infrastructure du haut débit pourrait créer un demi-million d'emplois. Injecter 10 autres milliards de dollars dans l'IT pour les soins de santé pourrait se traduire par 212.000 nouveaux emplois. Et investir un même montant dans la transmission intelligente entraînerait la création d'encore 239.000 postes de travail. Plus de la moitié de ces emplois serait créé dans les petites entreprises, selon Palmisano. Cette création d'emplois serait surtout due à la croissance économique.

Autre suggestion: le gouvernement américain devrait transformer tous ses centres de données en centres verts, ce qui pourrait être réalisé sans l'approbation du parlement.

Barack Obama est généralement considéré comme un président féru de technologie, et cet amour est réciproque. C'est ainsi qu'on a récemment appris que des patrons de sociétés IT américaines de premier plan ont fait partie des principaux donateurs ayant permis à Obama de devenir le nouveau président. C'est ainsi que le CEO de Microsoft, Steve Ballmer, et sa femme ont offert chacun 50.000 dollars, le montant maximal autorisé. Un autre directeur de Microsoft, Steve VanRoekel, et le président d'Oracle, Charles Philips, ont également offert 50.000 dollars. Quant à Eric Schmidt et Larry Page de Google, ils ont offert chacun 25.000 dollars.

Nos partenaires