IBM conçoit la plus petite cellule de mémoire au monde

20/08/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

IBM est la première société technologique à fabriquer une cellule de mémoire de 22 nanomètres (nm). A terme, cette cellule ultra-compacte pourrait être utilisée dans le développement de processeurs plus économes en énergie et surtout plus rapides. Actuellement, la norme est la cellule de mémoire de 45nm.

IBM est la première société technologique à fabriquer une cellule de mémoire de 22 nanomètres (nm). A terme, cette cellule ultra-compacte pourrait être utilisée dans le développement de processeurs plus économes en énergie et surtout plus rapides. Actuellement, la norme est la cellule de mémoire de 45nm.

Il n'y a pas que Big Blue qui soit à féliciter pour ce tour de force, puisqu'AMD, Toshiba et l'Université d'Albany ont également collaboré à cette mémoire SRAM. Concrètement, il s'agit d'une SRAM caractérisée par une largeur de piste de 22 nanomètres. La cellule en question présente une surface de 0,1 micron carré.

Le précédent 'record' date de 2004. A l'époque, IBM avait conçu une cellule de mémoire d'une surface de 0,143 micron carré. Il s'agissait d'un prototype caractérisé par une largeur de piste de 32 nanomètres.

A l'époque, on estimait que des cellules encore plus petites ne pourraient pas fonctionner en raison de courants de fuite dans les circuits. La mise au point de ce qu'on appelle le transistor 'high-K Metal' a toutefois changé la donne.

On ne sait pas encore quand les cellules de 22 nanomètres seront produites. Mais les processeurs rapides qui en découleraient, pourraient intégrer des noyaux de calcul supplémentaires pour les applications 3D ou le rendu d'animations. En outre, il serait possible d'intégrer des puces graphiques et des noyaux de calcul standard sur un seul et même processeur.

Nos partenaires