IBM cède gratuitement sa division des puces

21/10/14 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Source: Datanews

Globalfoundries reprend les activités semiconducteurs d'IBM. Ce qui est étonnant, c'est que c'est IBM elle-même qui paie pour se débarrasser de cette division en perte.

IBM cède gratuitement sa division des puces

IBM © *

Les spéculations allaient bon train depuis quelque temps à propos de cette reprise, mais voici qu'à présent, les deux parties le confirment. IBM versera 1,5 milliard de dollars répartis sur 3 années, moins quelque deux cent millions de dollars, qui représentent la valeur des actifs actuels de la division des puces.

Pourquoi IBM cède-t-elle ses puces, qui plus est en payant? Officiellement, nous en sommes réduits à des supputations, mais le fait est que cette division essuie de lourdes pertes depuis un petit temps déjà, ce qui fait que cette reprise va équilibrer le bilan d'IBM dans la pratique.

Dans le passé, les puces étaient utilisées notamment dans les consoles de jeu, mais cette époque bénie est révolue. Même sans empocher de montant de rachat, cette reprise représente donc une opération positive pour l'entreprise. Cette dernière va cependant devoir amortir 4,7 milliards de dollars dans son troisième trimestre pour couvrir les frais de la reprise

La division ne va en outre pas aller à volo. Globalfoundries sera dix années durant le fournisseur exclusif des puces pour serveurs de 22 nm, 14 nm et 10 nm. Elle reprend aussi deux usines américaines. IBM déclare pour sa part qu'elle continuera d'investir trois milliards de dollars au cours des cinq prochaines années dans la recherche dans le domaine de la technologie des puces. Une promesse qu'elle avait précédemment déjà faite et qui sera tenue même après la reprise.

Le mois dernier, IBM avait encore finalisé la vente de sa division serveurs X86 à Lenovo. Cet été, elle a par contre racheté l'entreprise cloud Softlayer pour quelque deux milliards de dollars.

En savoir plus sur:

Nos partenaires