IBM accuse SCO de confusion délibérée

07/04/06 à 00:00 - Mise à jour à 06/04/06 à 23:59

Source: Datanews

IBM accuse l'héritière d'Unix, SCO, de demeurer intentionnellement vague dans ses accusations et dans le procès qu'elle lui intente. La société informatique mise en accusation prétend qu'elle n'est ainsi pas capable de se défendre.

Selon IBM, SCO ne lance pas des accusations claires et, partant, il n'y a aucun point de repère précis qui permettrait au producteur de serveurs mis en cause de rechercher des preuves dans son code. IBM aurait porté de la technologie Unix propre, sur laquelle SCO réclame des droits, vers le système d'exploitation 'open source' Linux.IBM déclare à présent que l'imprécision, dont fait preuve SCO, l'empêche de bien se défendre. "Nous n'avons d'autre moyen d'évaluer leurs revendications que de passer en revue tout le code pertinent possible et de jouer les devins. SCO est en effet la seule à connaître la teneur de ses accusations", explique IBM.

Nos partenaires