Huit pour cent de GSM en moins, mais davantage de téléphones intelligents

06/11/08 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

L'impact de la crise financière se fait déjà sentir sur le marché ouest-européen des GSM, indique l'analyste de marché IDC.

L'impact de la crise financière se fait déjà sentir sur le marché ouest-européen des GSM, indique l'analyste de marché IDC.

Les fabricants ont fourni 45,8 millions d'unités au troisième trimestre, soit 8 pour cent de moins que l'an dernier. Par contre, les ventes de 'smartphones' ont augmenté.

Motorola est la plus durement touchée (-48,8 pour cent), mais Nokia (-19,2 pour cent) et Sony Ericsson (-14,6 pour cent) sont aussi dans la tourmente.

Les entreprises coréennes Samsung et LG Electronics constituent des exceptions avec des valeurs de croissance de respectivement 9,3 et 4,8 pour cent. Samsung a profité du succès de son Omnia, de ses campagnes agressives et de la réduction du prix de vente moyen qui est passé de 113 à 106 euros, selon IDC. La part de marché de Samsung a crû à 28,1 pour cent contre 34,9 pour cent pour Nokia.

"Les consommateurs postposent le remplacement de leur GSM, surtout dans les pays, où le taux de pénétration dépasse les 100 pour cent", signale Francisco Jeronimo, 'research manager' European Quarterly Mobile Phone Tracker chez IDC. Il s'agit ici des livraisons aux distributeurs. Traditionnellement, ceux-ci achètent en masse au troisième trimestre afin d'être prêts pour les ventes de fin d'année. Les ventes au troisième trimestre peuvent de ce fait être même de 20 pour cent supérieures à celles du deuxième trimestre, estime IDC. Cette année, cela ne représente que 5,1 pour cent.

Les ventes de téléphones intelligents ('smartphones') ont crû de 58 pour cent par rapport à l'an dernier et de quasiment 18 pour cent par rapport au deuxième trimestre. Selon Francisco Jeronimo, l'introduction de l'iPhone 3G a renforcé l'intérêt pour les 'smartphones', surtout de la part des consommateurs. Apple en a vendu 1,95 million, ce qui représente une part de marché de 4,3%. HTC en a écoulé 1,1 million (+175 pour cent), et BlackBerry 0,8 million (+60 pour cent).

Nos partenaires