Huawei se tourne vers le marché de l'automobile avec une plate-forme pour voitures connectées

12/06/18 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Huawei aborde un nouveau secteur. Avec une plate-forme auto-conçue, l'entreprise entend interconnecter désormais les véhicules entre eux, mais aussi avec d'autres appareils. Elle a du reste réussi à convaincre Citroën.

Huawei se tourne vers le marché de l'automobile avec une plate-forme pour voitures connectées

Citroën DS 7 © .

Il s'agit de l'OceanConnect IoV Platform qu'Huawei présente à présent au CeBIT. Elle devrait constituer une sorte de réseau dorsal ('backbone') pour les constructeurs de voitures intelligentes. Son objectif consiste non seulement à relier plusieurs véhicules simultanément, mais aussi à collecter des données sur l'état de la voiture, le comportement routier, les profils de conduite, et - évidemment - les données massives ('big data') pour en tirer des conclusions à des fins d'évolution ultérieure.

"Les données fournies par le véhicule pourront améliorer sa durabilité et sa fiabilité. Pour les voitures électriques, cela signifie par exemple savoir combien elles consomment en roulant ou en activant l'airco, mais aussi connaître la durée de vie de la batterie à terme", explique Peng Bin, Chief Solution Architect pour la gamme IoT portfolio et le Cloud Core Network chez Huawei, lors de la présentation à la presse.

Les données de la plate-forme transitent alors par les solutions 'cloud' d'Huawei, où tout ce qui concerne les données massives et leur analyse se trouve dans un nuage privé combiné à un nuage public pour les applications concrètes. Pour ce nuage public, Huawei collabore en Europe avec Orange, Telefonica et Deutsche Telekom notamment.

De plus, l'entreprise souhaite que l'OceanConnect Platform devienne un écosystème autorisant des services externes. L'une des pistes de réflexion porte sur la simplification du leasing des voitures. "On pourra louer un véhicule au départ de notre smartphone", déclare Jean Leflour, senior vicepresident Connected Vehicle & Services Architecture Strategy chez PSA Group, qui possède les marques Citroën, Peugeot et Opel. Et d'apporter aussitôt la nuance, selon laquelle son entreprise souhaite continuer de collaborer avec les sociétés de location de voitures existantes.

Enfin, la plate-forme doit aussi être un 'facilitateur d'évolution'. En plus d'IoV (Internet of Vehicles), elle cible ce qu'on appelle le V2X: relier un véhicule avec d'autres, d'une manière non liée à la marque, ce qui ne pourra qu'engendrer une meilleure mobilité et une meilleure sécurité.

Citroën DS 7

La DS7 de Citroën sera la première voiture à utiliser l'OceanConnect Platform. A cette fin, Huawei collabore avec PSA Group comme partenaire IoT. Mais l'entreprise a aussi conclu des partenariats avec FAW Group et Guangzhou Automobile Group. Ceux-ci se focalisent cependant sur le marché chinois, où ils produisent des voitures pour des constructeurs tels Toyota, Volkswagen, Honda, Fiat et d'autres encore.

Leflour (PSA) promet déjà que son entreprise lancera tous les six mois de nouveaux services avec la plate-forme d'Huawei. C'est assez étonnant quand on sait que les constructeurs automobiles adaptent en général leurs nouveaux services à la sortie de nouveaux modèles, qui se succèdent au bout de quelques années seulement.

Nos partenaires