Huawei présente le P20 Pro: la qualité photo qui doit faire la différence

28/03/18 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Source: Datanews

Avec le P20 Pro, Huawei présente son smartphone le plus coûteux de son histoire. En échange, le fabricant promet les meilleures prises de vue effectuées pour le moment par un smartphone et ce, avec une déconcertante facilité, merci l'AI!

Huawei présente le P20 Pro: la qualité photo qui doit faire la différence

Huawei P20 Pro © AFP

Comment réaliser des photos avec un smartphone? En parcourant d'abord les paramètres pro? Il y a pourtant de fortes chances pour que vous n'en fassiez qu'à votre tête en visant le sujet voulu et pressant le bouton tout simplement. Huawei estime pour sa part qu'il est préférable d'améliorer encore le mode photo automatique. En y intégrant l'intelligence artificielle (AI). Huawei avait déjà incorporé l'AI dans le Mate 10 Pro via une NPU (Neural Processing Unit, à savoir un neuroprocesseur-sur-une-puce à part, ndlr), mais améliore à présent encore cette fonctionnalité dans le tout nouveau P20 Pro. L'AI identifie le sujet que vous voulez photographier, le contexte et la luminosité, et ajuste en conséquence les paramètres de l'appareil photo. Voilà qui devrait assurer de meilleures prises de vue dans toutes les conditions, qui plus avec une facilité déconcertante, à la portée d'un enfant.

Quatre objectifs

Il faut dire que le P20 Pro a les moyens de ses ambitions et ce grâce au partenaire Leica qui prévoit un système à trois objectifs à l'arrière, plus un appareil à selfies en façade (24 méga-pixels, F 2.0). Trois objectifs à l'arrière donc, qui sont toujours utilisés lors d'une prise de vue: une photo via l'objectif monochrome (20 méga-pixels), une autre via le capteur couleurs RVB (pas moins de 40 méga-pixels) et la troisième via le téléobjectif (8 méga-pixels). En combinaison avec un mesurage de la profondeur de champ (émetteur et récepteur laser) et donc avec les algorithmes AI nécessaires et un diaphragme variable (f/1.8, f/1.6 et f/2.4), la photo devrait être parfaite.

Pour savoir si Huawei tient vraiment ses promesses, il convient évidemment de se livrer à une série de tests approfondis. Data News a eu la chance d'utiliser l'appareil, et les premiers résultats s'avèrent prometteurs. Avec le zoom hybride 5x - une combinaison d'un zoom matériel 3x, d'un téléobjectif et d'un logiciel -, il est possible par exemple d'effectuer du zoom avant sur des objets, qui demeurent encore et toujours parfaitement précis: absence totale d'une pixellisation vague sur la photo. Les prises de vue effectuées en zoom avant offrent une spectaculaire amélioration en comparaison avec celles réalisées avec l'Huawei Mate 10 Pro pourtant lancé il n'y a pas si longtemps, ou celles du Galaxy S8 de Samsung. Autre exemple de l'utilité de l'AI: la fonction d'autofocus prédictif. L'AI reconnaît par exemple les mouvements d'une fleur dans le vent et adaptera l'autofocus en continu. Mais l'AI sait aussi si vous photographiez un document ou vous aide à maintenir l'horizon en bonne position pour une photo de paysage. "L'AI assure l'interconnexion entre l'appareil photo, l'utilisateur et les possibilités qui s'offrent. L'appareil choisit toujours de lui-même les bons réglages", promet Arne Herkelmann, Head of Smartphone Portfolio & Planning Europe chez Huawei. Les premiers résultats s'avèrent en tout cas prometteurs sur l'écran AMOLED de 6,1" (18.7:9 FHD+, 2.240 x 1.080 pixels).

'Au diable le pied'

Mais ce qui est encore plus impressionnant et ce qui invite à coup sûr à effectuer des tests supplémentaires, c'est la promesse de pouvoir effectuer des photos stables dans des environnements sombres. "Plus besoin de pied donc pour effectuer par exemple des prises de vue nocturnes d'une ligne d'horizon très lumineuse", affirme Herkelmann et ce, grâce à la combinaison AI et stabilisation de l'image. Cela revient à dire que l'appareil effectue des photos durant jusqu'à huit 8 secondes selon différentes expositions (sensibilité ISO), qui sont ensuite 'fusionnées' en une photo jpeg unique. Ici encore, seuls des tests pourront démontrer si ces photos n'ont pas un aspect trop artificiel par exemple.

Le P20 Pro se voit attribuer un prix de 899 euros qui est malheureusement tout aussi impressionnant. Il s'agit là de l'appareil Huawei le plus coûteux - 100 euros plus cher même que le Mate 10 Pro lancé récemment et un prix qui dépasse même celui du Samsung Galaxy S9. Pour atténuer la pilule, le fabricant propose cependant une action en prévente, par laquelle les candidats-acheteurs recevront en sus un casque antibruit Bose (QC35 II) d'une valeur de 379,95 euros. Le P20 Pro sera disponible à partir du 13 avril.

P20 et P20 Lite

Outre le P20 Pro (6 Go de RAM et 128 Go d'espace de stockage), Huawei présente aussi un P20 et un P20 Lite. Le P20 (5,8", 649 euros, disponible à partir du 6 avril) est équipé d'un double appareil photo (12 méga-pixels et 20 méga-pixels monochrome) à l'arrière, et en façade le même appareil à selfies de 24 méga-pixels que celui du P20 Pro. Quant au P20 Lite vendu 369 euros, il prend place dans le milieu de gamme et est équipé d'un appareil photo de 16 méga-pixels à l'avant et d'un double appareil (16 mp + 2 mp) à l'arrière.

Kaderstuk

Qu'en est-il de la batterie?

Enumérer toutes les spécifications du P20 Pro nous mènerait trop loin. Il n'empêche que nous voulons quand même nous arrêter sur la batterie. Le P20 Pro intègre une très solide batterie de 4.000 mAh, contre 3.500 mAh chez la concurrence. Huawei se targue du fait qu'en pleine charge, l'accu peut tenir le coup deux journées complètes en utilisation normale. De plus, l'accu peut être rechargé rapidement grâce à la fonction SuperCharge. "Jusqu'à 200% plus rapide qu'avec le chargeur de batteries standard de l'iPhone", déclare en souriant le directeur Richard Yu lors de sa présentation.

Nos partenaires