Huawei lance le smartphone le plus mince

19/06/13 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

Huawei vient de présenter à Londres le smartphone haut de gamme le plus mince à ce jour. L'Ascend P6 sera mis en vente fin juillet en Belgique aussi.

Huawei lance le smartphone le plus mince

Huawei vient de présenter à Londres le smartphone haut de gamme le plus mince à ce jour. L'Ascend P6 sera mis en vente fin juillet en Belgique aussi.

6,18 mm pour être précis: telle est l'épaisseur, pardon l'extrême-minceur de ce tout nouveau produit-phare du fabricant chinois de smartphones. Au cours de la présentation de l'Ascend P6 à Londres, Richard Yu, CEO d'Huawei Consumer Business Group, a fait de son mieux pour convaincre le public présent que son nain était capable de très solides performances et qu'il ne fallait pas forcément sacrifier quoi que ce soit dans les spécifications pour atteindre ces 6,18 mm. Parlons-en justement de ces spécifications: un processeur quadri-coeur cadencé à 1,5 GHz, un appareil photo de 5 méga-pixels en façade et un autre de 8 méga-pixels 'normal' à l'arrière, avec détection de scène automatique (comme pour les appareils photo compacts), ce qui devrait assurer de meilleures prises de vue.

Concurrencer Apple et Samsung

Richard Yu n'a pas hésité non plus à faire la comparaison avec l'iPhone 5 et le Galaxy S4. "Peut-être l'avons-nous appelé le P6, parce que nous allons directement affronter l'iPhone 6", a plaisanté Yu, qui a tenu un message clair: "Au niveau de la fonctionnalité, de la qualité de construction et des spécifications, nous allons concurrencer les appareils haut de gamme d'Apple et Samsung."

"Mais alors que nous concurrents n'hésitent pas à demander 600 euros pour un top-smartphone fabriqué complètement en métal et en verre, nous vendrons l'Ascend P6 au prix de 449 euros", a poursuivi le directeur d'Huawei Devices. A la question de savoir si Huawei jettera aussi dans la bataille les mêmes budgets de marketing que ceux de son concurrent Samsung, Yu a répondu: "Il est manifeste que nos concurrents répercutent ces volumineux budgets de marketing sur leurs clients. Voilà pourquoi leurs appareils sont si chers. Nous voulons vendre le même genre de smartphone à un prix moindre et gagner la confiance des consommateurs."

Sécurité et énergie

Durant la présentation, Huawei a joué la carte de l'innovation. Il est clair que le fabricant ne veut pas être associé aux préjugés négatifs associés dont font l'objet certaines marques chinoises. "Plus de la moitié de nos collaborateurs Huawei travaillent dans notre usine de Shenzhen. Nous investissons énormément dans la r&d et intégrons cette innovation à nos smartphones", a ajouté Yu.

Un exemple de cette innovation est constitué par les puces 'maison' qui sont développées et conçues chez Huawei afin de réduire la consommation énergétique des smartphones en combinaison avec le software incorporé. Il en résulte que l'échange de données entre l'appareil et le pylône d'émission est optimalisé, ce qui devrait accroître l'autonomie de la batterie de 2.000 mAH de l'Ascend P6. Le P2 présenté en février lors du Mobile World Congress présentait du reste les mêmes avantages.

En matière de sécurité, Huawei consent également de gros efforts. Serait-ce ici encore pour combattre un préjugé? Les fonctions de sécurité et de gestion intégrées à l'Ascend P6 sont en tout cas sophistiquées avec la possibilité d'attribuer par exemple des 'network permissions' au niveau des applications. Il est par exemple possible de ne pas permettre à des jeux d'accéder au réseau 3G, mais bien à wifi, tout en autorisant le navigateur sur les deux réseaux.

Miser sur le design

Huawei entend manifestement aussi propager le message, selon lequel la marque chinoise peut aussi produire d'élégants appareils, ce qui, honnêtement, est le cas de l'Ascend P6 ultrafin et très léger (120 grammes), tout en étant robuste grâce à son boîtier en métal.

Tout a été soigné, même sous le capot. L'on y trouve ainsi une version actualisée de l'interface 'maison' Emotion UI qui tourne par-dessus Android et améliore ou étend quelque 300 fonctions du système d'exploitation. Il est du reste possible de personnaliser complètement l'interface grâce à toute une série de 'thèmes' incorporés et téléchargeables.

Ce qui est étonnant, c'est que le P6 n'intègre pas de radio 4G. Le directeur d'Huawei Devices a cependant affirmé que l'on pouvait attendre en automne une variante de l'Ascend P6 incorporant un récepteur 4G.

Concurrence plus forte

Quoi qu'il en soit, Huawei envisage aussi clairement de passer à la vitesse supérieure et de casser l'hégémonie d'Apple et de Samsung. "Mais la concurrence ne reste pas non plus les bras croisés", a ajouté le CEO en pensant probablement à l'événement planifié plus tard cette semaine par Samsung - aussi à Londres nota bene. "Le marché du smartphone est énormément dynamique, mais que les choses soient claires: nous sommes bien décidés à devenir un acteur en vue dans ce genre d'appareils", a conclu Yu. Dont acte.

En savoir plus sur:

Nos partenaires