Huawei lance le P10 (et privilégie les couleurs aux spécifications)

27/02/17 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Source: Datanews

Lors du Mobile World Congress de Barcelone, Huawei a introduit ses prochains produits-phares: les P10 et P10+. Bizarrement, l'entreprise met ici surtout l'accent sur les teintes disponibles et ce, aux dépens des spécifications.

Huawei lance le P10 (et privilégie les couleurs aux spécifications)

L'Huawei P10. © DN

Le P10 est un smartphone de 5,5 pouces qui s'inscrit dans la lignée du P9 lancé l'année dernière. L'appareil dispose d'un processeur octacoeur Kirin 960 (4 x 2,4 GHz et 4 x 1,8 GHz), de 4 giga-octets de RAM et d'une capacité de stockage de 64 giga-octets. Le GPU est un Mali G71 MP8. La puissante batterie de 3.200 mAh peut vous offrir une autonomie de plus d'une journée après une demi-heure seulement de recharge.

Quant au P10+, un appareil similaire, il offre 6 giga-octets de RAM, 128 giga-octets de capacité de stockage et une batterie de pas moins de 3.750 mAh. Les deux appareils seront disponibles à partir de fin mars en Belgique aux prix respectifs de 599 euros (P10) et 749 euros (P10+).

Selon Huawei, l'appareil réagit à une touchette au bout de 85 millisecondes. C'est un temps de réaction identique à celui de l'iPhone 7 Plus et inférieur aux 89 millisecondes du S7 Edge. L'appareil recycle aussi sa mémoire RAM pour permettre aux applis de démarrer jusqu'à 30 pour cent plus vite. L'entreprise promet en outre que la puce reste tout aussi rapide au bout de 18 mois, lorsqu'un téléphone ordinaire se met à ralentir.

Il est surtout question de l'appareil photo (et de l'iPhone)

Il nous faut admettre que la liste des spécifications susmentionnées ne représente pas le top du travail de journaliste de votre serviteur. Durant sa conférence de presse qui dura deux heures, Huawei nous a littéralement submergé de caractéristiques, en insistant constamment que son appareil était vraiment supérieur à l'iPhone 7 et au Samsung S7 lancés depuis quelque temps déjà. Mais nous n'avons entendu que par bribes ce qui se trouvait sous l'écran de 5,5 pouces. Heureusement que Google existe pour nous donner les spécifications car elles ne se trouvent pas non plus dans le communiqué de presse d'Huawei.

Le P10 a en tout cas reçu une attention particulière. Il est équipé d'un objectif Leica et collabore avec GoPro pour son logiciel d'édition interne.

L'appareil photo à l'arrière dispose d'un objectif Summilux-H de Leica à ouverture F1.8. Il s'agit en fait d'un objectif double: un modèle couleur de 12 méga-pixels et un capteur monochrome de 20 méga-pixels convenant mieux pour les détails du visage.

A relever donc la présence d'un objectif Leica, dont on sait seulement qu'il "peut capter plus de lumière pour réaliser de meilleures photos". Lors de la présentation, Huawei a insisté en permanence sur le fait que l'appareil peut effectuer des prises de vue professionnelles, sans pour autant donner plus de détails sur l'appareil photo lui-même.

Les couleurs on ne peut plus... importantes

En quelques années, Huawei est devenu la troisième plus importante marque de smartphones en Europe et alors que Samsung est littéralement en train d'éteindre le feu que lui a mis le Note 7, Huawei tente de saisir l'opportunité qui se présente pour offrir le smartphone non-iPhone par excellence.

Et les couleurs s'avèrent aussi essentielles à ce niveau. C'est ainsi que le P10 se décline en dazzling gold, ceramic white, graphite black, rose gold et mystic silver (à savoir doré, blanc, noire, rose clair et argenté).

Mais on a complètement arrêté de prendre au sérieux la conférence de presse d'Huawei, lorsque se présenta sur le podium Leatrice Eiseman, la directrice du Pantone Color Institute, qui spécifie les normes de couleur. L'experte passa dix minutes à expliquer comment la couleur verte influence notre vie.

Puis vient la 2de partie: le bleu. Nous avons alors entendu des choses aussi étonnantes que: "Le bleu a quelque chose de mystérieux. Il est lié de manière sidérante au... cosmos. Il y a aussi une sorte d'immersion aquatique, et nous adaptons évidemment notre mode de pensée en conséquence. Peut-être le bleu n'est-il pas vraiment la couleur de l'eau, mais lorsque l'air s'y reflète, nous y adaptons notre vision."

Après la conférence de presse, Data News a interrogé des collègues journalistes, et personne, votre serviteur inclus, n'avait la moindre idée de ce qu'avait voulu dire Eisemand. Ni de ce que cela avait à voir avec un smartphone, sauf que... le P10 serait - oh surprise! - aussi disponible en bleu et vert. Mais Huawei est aujourd'hui un acteur de smartphones de premier plan et qui dit acteur de smartphones de premier plan, dit aussi présentations étranges.

Conclusion (provisoire)

Si le P10 est vraiment dans la lignée de ce qui s'est dit à la conférence de presse, cela signifie qu'il sera trop tapageur, grandement superflu et bourré d'un contenu ne ressemblant à rien. Mais si l'on examine ses spécifications, on peut affirmer que le fabricant chinois de smartphones a de nouveau mis la barre un peu plus haut et ce, à un prix très serré. Jusqu'à ce que nous puissions juger l'appareil sur pièce, nous lui accorderons par conséquent le bénéfice du doute.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos