Huawei fait rédiger de fausses critiques en échange de tests du nouveau Mate 10 Pro

13/02/18 à 13:50 - Mise à jour à 13:49

Huawei a, via un groupe sur Facebook, demandé à des utilisateurs de rédiger des critiques à propos d'un smartphone qu'ils n'ont pas utilisé. En échange, ils auraient l'opportunité de tester ledit appareil.

Huawei fait rédiger de fausses critiques en échange de tests du nouveau Mate 10 Pro

© Geralt

Le site technologique 9to5Google a découvert un appel étonnant d'Huawei dans un groupe Facebook. Le fabricant chinois de smartphones demandait à ses suiveurs ('followers') de rédiger un compte-rendu sur le Mate 10 Pro avant même qu'ils aient reçu l'appareil.

Cinq étoiles

Ledit message sur Facebook datait du 31 janvier et a été inséré dans un groupe comptant plus de 60.000 membres. "Etes-vous prêt pour le Mate 10 Pro? Nous cherchons des bêta-testeurs aux Etats-Unis. Voici comment participer: expliquez-nous POURQUOI vous voulez voir apparaître le Mate 10 Pro dans les critiques 'Meilleur Achat'", pour ne reprendre qu'un fragment du communiqué.

L'appel lancé par le géant technologique chinois a rencontré du succès, puisque sur le site américain des consommateurs Best Buy, le Mate 10 Pro a déjà récolté cinq étoiles sur base de plus de cent critiques. Par la suite, Huawei a annoncé que neuf des personnes ayant émis des critiques avaient été sélectionnées pour pouvoir tester réellement l'appareil.

Méfiance aux Etats-Unis

En agissant de la sorte, Huawei voulait probablement propager une image positive de son nouveau produit-phare aux Etats-Unis et ce, avant même qu'il ne soit lancé sur le marché. L'entreprise n'y a en effet pas réussi à vendre son nouvel appareil par le biais de contrats conclus avec les fournisseurs télécoms américains. Un sacré contretemps pour Huawei, parce que la plupart des achats de smartphones aux Etats-Unis se font précisément via des contrats passés avec des fournisseurs.

Ces dernières semaines, les autorités américaines mettent une forte pression sur les fournisseurs de leur pays pour qu'ils ne vendent plus des appareils chinois. Le pays suspecte des entreprises telles Huawei et ZTE d'entretenir des liens étroits avec la politique chinoise. Voilà entre autres pourquoi Huawei a raté d'importants accords avec les fournisseurs AT&T et Verizon.

Nos partenaires