HTC ne se concentre plus sur les smartphones, mais bien sur la VR

12/01/16 à 13:12 - Mise à jour à 13:11

HTC connaît des moments difficiles et déplace de ce fait son attention des smartphones vers la réalité virtuelle (VR). A partir de 29 février, la HTC Vive sera mise en prévente. Il s'agit là de lunettes VR que l'entreprise a mises au point conjointement avec Valve.

HTC ne se concentre plus sur les smartphones, mais bien sur la VR

© Reuters

Le producteur de smartphones en difficultés doit s'adapter pour pouvoir s'assurer un avenir. "Les smartphones sont certes importants, mais la création d'une extension naturelle vers d'autres appareils comme les 'wearables' et la réalité virtuelle l'est plus encore", déclare par conséquent Cher Wang, directeur de HTC, au journal The Telegraph.

Sur le marché des smartphones, la concurrence est grande actuellement. Samsung et Apple y sont évidemment les acteurs-phares, mais en Chine, il existe également pas mal d'entreprises qui rendent la vie difficile à HTC. "Apple, Xiaomi, ces entreprises consacrent beaucoup d'argent à la communication et au marketing. Elles injectent énormément de moyens sur le marché. Il y a beaucoup de concurrents chinois."

HTC Vive

Les lunettes VR de l'entreprise doivent à présent devenir son nouveau fer de lance pour lui permettre de repartir de plus belle. L'HTC Vive a déjà été testée en long et en large au CES de Las Vegas, et les réactions ont été positives. HTC a à présent annoncé que les lunettes seront proposées en prévente le 29 février, avant d'être expédiées en avril. Leur prix n'est pas encore connu. Si l'on prend l'Oculus Rift comme référence, celles de HTC ne devraient pas être bon marché. Oculus a en effet annoncé la semaine dernière que ses lunettes Rift reviendront à 699 euros. De plus, et tout comme dans le cas de l'Oculus Rift, il s'agit de disposer d'un ordinateur de jeu assez puissant pour pouvoir utiliser les lunettes HTC Vive.

La VR sauvera-t-elle l'entreprise?

Oculus a annoncé aussi qu'elle ne ferait pas de bénéfice sur la vente de la Rift. La VR n'est - surtout en raison de la puissance de calcul requise et du prix - pas encore à la portée de toutes les bourses. Reste donc à savoir si miser sur la VR permettra de sauver l'entreprise technologique du gouffre.

Nos partenaires