HP s'empare de Palm pour 1,2 milliard de dollars

29/04/10 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Datanews

Après que toute une série de noms de candidats repreneurs aient été cités un peu partout, c'est HP qui met aujourd'hui fin aux spéculations et autres rumeurs en rachetant le fabricant de téléphones intelligents (smartphones) Palm. HP paiera 5,70 dollars par action, ce qui porte le montant total du rachat à 1,2 milliard de dollars. L'entreprise Palm autrefois si florissante était depuis des années déjà aux prises avec un sérieux problème. Elle ne parvenait en effet pas à réussir son passage des 'personal digital assistants' - le marché PDA sur lequel Palm a taillé sa réputation - vers les smartphones. Ses nouveaux modèles ne sont pas parvenus à faire bouger les choses et n'ont été accueillis que tiédement par les consommateurs et les entreprises. Puisque le Palm Pre, qui avait pourtant à l'origine fait l'objet de critiques positives, n'a pas connu le succès commercial espéré, il devenait clair que le CEO de Palm, Jon Rubinstein, allait mettre son entreprise en vente.

HP s'empare de Palm pour 1,2 milliard de dollars

Après que toute une série de noms de candidats repreneurs aient été cités un peu partout, c'est HP qui met aujourd'hui fin aux spéculations et autres rumeurs en rachetant le fabricant de téléphones intelligents (smartphones) Palm. HP paiera 5,70 dollars par action, ce qui porte le montant total du rachat à 1,2 milliard de dollars.

L'entreprise Palm autrefois si florissante était depuis des années déjà aux prises avec un sérieux problème. Elle ne parvenait en effet pas à réussir son passage des 'personal digital assistants' - le marché PDA sur lequel Palm a taillé sa réputation - vers les smartphones. Ses nouveaux modèles ne sont pas parvenus à faire bouger les choses et n'ont été accueillis que tiédement par les consommateurs et les entreprises. Puisque le Palm Pre, qui avait pourtant à l'origine fait l'objet de critiques positives, n'a pas connu le succès commercial espéré, il devenait clair que le CEO de Palm, Jon Rubinstein, allait mettre son entreprise en vente.

De nombreux repreneurs potentiels se sont déclarés intéressés - des fabricants d'ordinateurs Dell et Lenovo jusqu'au producteur de smartphones HTC -, mais en fin de compte, c'est HP qui a mis tout le monde d'accord. En jouant sur la taille d'échelle et le caractère global de HP, l'entreprise espère rentabiliser ce rachat. Dans un communiqué de presse, HP annonce que cette reprise va lui permettre de conquérir des parts de marché de manière plus agressive dans le domaine des téléphones intelligents et d'autres appareils mobiles. HP entend continuer à miser sur le Palm webOS, le système d'exploitation du smartphone Palm Pre notamment, et prendre en considération les atouts du multitâche.

L'on est curieux de voir si HP réussira à se créer des brèches sur ce marché déjà assez encombré. Ce rachat doit bien entendu encore recevoir l'aval des autorités compétentes en matière de concurrence, ainsi que des actionnaires. Par ailleurs, HP indique aussi que l'actuel CEO de Palm, Jon Rubinstein, restera en place. HP et Palm espèrent pouvoir entériner la reprise pour le 31 juillet, date de clôture du troisième trimestre fiscal de HP.

En savoir plus sur:

Nos partenaires