HP: l'argument-choc de la tirelire

13/03/09 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

Chaque année apporte ses modes, slogans, justifications commerciales. Il y a eu l'effet 'optimisation de l'empreinte au sol', le credo de l'IT verte. Cette année, pour cause de crise, bien des annonces sont placées sous l'étendard de l'économie de moyens.

Chaque année apporte ses modes, slogans, justifications commerciales. Il y a eu l'effet 'optimisation de l'empreinte au sol', le credo de l'IT verte. Cette année, pour cause de crise, bien des annonces sont placées sous l'étendard de l'économie de moyens.

C'est en tout cas l'éclairage choisi par HP pour l'annonce de quelques nouveautés en matière de virtualisation. Mais aussi, de manière plus prosaïque et tangible, pour l'inauguration de nouvelles formules de financement 0% pour PME.

HP procède à trois annonces dans le domaine de la virtualisation de stockage, qui, toutes trois, visent à la fois les grandes entreprises et les grosses PME. De nouveaux EVA (Enterprise Virtual Array) 6400 et 8400 héritent d'une cache plus confortable (22 Go), de disques SSD en option (72 Go) et d'un support VRaid 6. Le logiciel SVSP (SAN Virtualization Services Platform) autorise désormais la virtualisation de plusieurs baies de stockage, qu'elles viennent de HP ou d'autres constructeurs. Il supporte ainsi des matériels IBM, SGI, Sun, EMC, NetApp, 3Par et, côté OS, des environnements VMware et VMotion, Solaris, AIX et Microsoft HyperV. Il inclut notamment des potentiels de migration de données et de thin provisioning.

La version 6.1 du Data Protector (solution de sauvegarde et de restauration) hérite quant à elle de fonctions qui en améliorent l'intégration avec des environnements VMware (les mêmes potentiels devraient s'étendre, "à terme", promet HP, à d'autres environnements de virtualisation).

Prenant comme argument les difficultés financières (et de recherche de crédits) des entreprises, plusieurs sociétés ont, cette semaine, annoncé des formules de "financement 0%".

Fin 2008, HP Software avait déjà annoncé, pour une durée déterminée (jusqu'à fin janvier), du "zero lease financing" sur les licences et frais de support BTO (business technology optimization) et IM (information management).

En ce début 2009, pour une période déterminée (jusqu'au 30 mai), la société étend le principe aux produits de la division TSG aux PME en passant pour ce faire par un partenaire financier: à savoir De Lage Landen. Produits concernés: serveurs, systèmes de stockage et licences logicielles. L'offre ne s'applique pas aux PC et imprimantes. Durée de remboursement: 36 mois pour les grandes entreprises, 30 mois pour les PME.

Les prêts 0% seront accessibles via les partenaires commerciaux de HP. Les grands comptes, eux, seront plutôt desservis en direct par HP Financial Services.

HP inaugure en outre, via son entité HP Financial Services, une formule de "sale & leaseback" via laquelle elle rachète les actifs IT (serveurs, systèmes de stockage, infocentre...) d'un client en mal d'argent ou voulant optimiser son en-caisse et les lui restitue sous contrat de leasing.

SAP et IBM ont, elles aussi, annoncé cette semaine des financements 0%.IBM Global Financing propose ainsi aux PME un financement sans intérêt de 12 mois.SAP, pour sa part, permettra aux clients (existants ou nouveaux) de la solution Business One de payer la licence, sans intérêts, sur une période de 36 mois. La formule ne porte que sur la licence pas les services afférents- la chose étant laissée à la discrétion des partenaires. Partenaire financier de SAP : BNP Paribas. L'offre est valable jusqu'en juin, date à laquelle "elle fera l'objet d'une nouvelle évaluation".

Nos partenaires