HP Fortify perd sa direction

31/01/12 à 10:31 - Mise à jour à 10:31

Source: Datanews

Dix-huit mois après son rachat par HP, Fortify voit quasiment toute sa direction rejoindre le spécialiste de la sécurité AlienVault. Même dans la Silicon Valley, où le passage à des startups n'est pas rare, ce fait ne passe pas inaperçu.

HP Fortify perd sa direction

Dix-huit mois après son rachat par HP, Fortify voit quasiment toute sa direction rejoindre le spécialiste de la sécurité AlienVault. Même dans la Silicon Valley, où le passage à des startups n'est pas rare, ce fait ne passe pas inaperçu.

C'est ainsi que Barmak Meftah, v-p de la division software security products de HP (avec Fortify et SPI Dynamics) devient ainsi président et CEO d'AlienVault à qui l'on droit le produit SIEM open source Ossim. SIEM (Security Information & Event Management) vise une gestion et une utilisation centralisée d'outils de sécurité. Les autres 'migrants' occuperont chez AlienVault les fonctions de CTO (Roger Thorton), global field operations (Yares), international sales (Kirk), finance (Richardson), customer success (Marshall) et HR (Boddy, ex-HP Arcsight), ce qui constitue une mise à jour quasi complète de l'expertise directoriale. Les fondateurs de l'entreprise, le CEO Casal et le CTO Karg, deviennent respectivement directeur du nouveau département managed security services et chief hacking officer.

Ce passage ne doit pas être considéré comme une motion de méfiance - Kirk a vu le chiffre d'affaires de Fortify EMEA grimper de 300% l'an dernier -, mais dans la perspective des possibilités de croissance chez AlienVault. C'est ainsi que le produit SIEM a déjà été téléchargé 200.000 fois environ et qu'Ossim représente quasiment le standard open source de fait dans ce domaine. La toute nouvelle version d'Ossim supporte d'origine déjà plus de 2.000 outils. En outre, AlienVault s'est déjà faite connaître comme l'entreprise qui a fait rapport sur le maliciel Sykipot utilisé par des pirates chinois en vue de 'craquer' les 'smart cards' du personnel du ministère américain de la défense.

Selon Kirk, avant le rachat par HP, l'on évoquait déjà chez Fortify ce que pourrait être 'the next big thing', et la migration a été la conséquence de contacts mutuels. Disons que cela s'est fait au... café.

En savoir plus sur:

Nos partenaires