HP: en services aussi, le 'one-size-fits-all' ne fait plus recette

13/03/09 à 08:30 - Mise à jour à 08:29

Source: Datanews

Petit "effet EDS", HP élargit son portefeuille de services et met, en ce début d'année, l'accent sur la variabilité. Toutes les applications n'étant pas égales en termes de contraintes, d'exigences de performances, de besoins en haute disponibilité etc., l'idée est de moduler les services afférents et l'allocation des ressources d'infrastructure monopolisées pour les héberger et les gérer.

Petit "effet EDS", HP élargit son portefeuille de services et met, en ce début d'année, l'accent sur la variabilité. Toutes les applications n'étant pas égales en termes de contraintes, d'exigences de performances, de besoins en haute disponibilité etc., l'idée est de moduler les services afférents et l'allocation des ressources d'infrastructure monopolisées pour les héberger et les gérer.

C'est ainsi que HP, s'appuyant notamment sur l'expertise d'EDS, lance un service de conception d'infocentres "hybrides multi-tier". Le principe ? Pourquoi systématiquement concevoir des infocentres de niveau 4 (redondance totale de tous les systèmes, équipements et fonctions) si toutes les applications hébergées n'en ont pas besoin ? "Cela grève fortement les budgets énergétiques et opérationnels. Mieux vaut dès lors concevoir des datacenters où divers niveaux de performances et degrés de disponibilité (systèmes et logiciels) peuvent cohabiter", souligne Filip Eeckhaute (Technology Services).

Ce service correspond essentiellement à un accompagnement pour la conception et la mise en place de nouveaux infocentres (ou d'extensions de centres existants). "Il est en effet beaucoup plus difficile et complexe de transformer un site existant. Cela implique davantage de risques puisque, pendant que l'on opère des modifications, le centre doit continuer de fonctionner", explique-t-il.

Autre service, décliné en 3 modules: l'évaluation du ROI de solutions de consolidation et de virtualisation. Le client pourra se limiter à une simple analyse d'opportunité (identification des sources possibles d'optimisation et rationalisation), y ajouter une analyse chiffrée des économies possibles, ou investir dans l'élaboration d'un business case (projets pouvant s'appuyer sur les optimisations réalisées). Les 2 premiers modules demanderont une intervention de 1 à 3 jours de consultants HP TSG (Technology Services). Le 3ème module exigera un plus gros investissement (de l'ordre de 25.000 euros).

Ces deux nouveaux services s'adressent essentiellement aux (toute) grandes sociétés (le service de conception d'infocentre 'multi-tier' est par exemple réservé aux sociétés envisageant des centres de calcul d'un minimum de 300 ou 400 m2, envergure à partir de laquelle "les économies potentielles deviennent significatives"). Le 3ème service annoncé pourra par contre intéresser les "grosses" PME (Top 500 belge). Il s'agit en fait d'un "reformatage" des EDS Enhanced Managed Services (externalisation de l'infrastructure IT), désormais proposés selon une échelle de prix modulable, variant selon le niveau de service (SLA notamment) que le client veut garantir à ses diverses applications.

Le même concept de sélection à la carte des services (et coûts afférents) se retrouve dans l'offre Proactive Select. Là, le client sélectionne les services dont il a besoin (gestion de correctifs, gestion de firmware, optimisation de processus, service desk...). Il achète, à l'année, un certain nombre de "crédits" (3 formules possibles : 30, 60 ou 180 crédits) qu'il "consomme" au fur et à mesure de ses besoins (mais il n'y aura pas de report de solde non utilisé !). Il pourra en outre acheter des crédits supplémentaires, par incréments de 10, en cours d'année.

Contrairement aux précédents services, le Proactive Select sera également disponible auprès de partenaires (en coordination avec les équipes de HP).

Nos partenaires