HP connaîtra probablement les accusations d'ici une semaine

14/09/06 à 00:00 - Mise à jour à 13/09/06 à 23:59

Source: Datanews

Le ministère public du tribunal californien Bill Lockyer estime disposer de suffisamment d'informations à charge pour accuser dans la semaine qui suit les parties concernées par la débâcle HP. Entre-temps, HP semble avoir espionné aussi des employés, outre les administrateurs et les journalistes.

Lors d'une interview télévisée, Lockyer a annoncé que les accusations pourraient suivre dans le cours de la semaine. Un porte-parole a fait savoir que le tribunal de Californier n'entend pas se voir imposer un planning précis. Selon Lockyer, les faits criminels ne font aucun doute.Patricia Dunn, la présidente du conseil d'administration de HP, a [déclaré hier] qu'elle se retirera en janvier, tout en continuant à siéger au sein du conseil d'administration de la société. Elle s'est aussi publiquement excusée pour [cette affaire]. L'auteur de la "fuite dans la presse", George Keyworth, a démissionné.En outre, Dunn a annoncé dans un message adressé aux employés de HP que les mêmes techniques d'espionnage utilisées à l'encontre des administrateurs et des journalistes, l'ont été également à l'encontre de quelques membres du personnel de l'entreprise. Elle n'a toutefois pas spécifié qui ou quoi a été précisément contrôlé.

Nos partenaires