HP Belgique supprime encore 300 emplois

24/06/14 à 09:54 - Mise à jour à 09:54

Source: Datanews

L'entreprise technologique américaine HP va encore supprimer 300 emplois dans notre pays. La phase de licenciements devrait être terminée d'ici la fin de l'année fiscale 2015.

HP Belgique supprime encore 300 emplois

L'entreprise technologique américaine HP va encore supprimer 300 emplois dans notre pays. La phase de licenciements devrait être terminée d'ici la fin de l'année fiscale 2015. Ces deux dernières années, HP s'est déjà séparé de plus de 10 pour cent (soit 265 emplois) de son personnel en Belgique. Le géant ICT HP tente depuis quelques années déjà de formuler une réponse à sa position chancelante sur les marchés ou il est actif. En 2012, l'entreprise avait annoncé à cette fin un vaste plan de restructuration prévoyant la perte de quelque 34.000 postes de travail (sur un total de 331.000).

Suite à cette réorganisation, 265 emplois avaient été supprimés ces deux dernières années en Belgique, sur un total d'un bon 2.000 personnes. Malheureusement, la restructuration n'est pas encore finie, puisque HP a récemment annoncé que 16.000 postes de travail supplémentaires devront encore disparaître, ce qui portera le total à 50.000 emplois supprimés.

Notre pays n'est pas épargné non plus, puisque d'ici la fin de l'année fiscale 2015, 300 jobs supplémentaires passeront à la trappe en sus des 265 précédemment annoncés. C'est surtout la division 'Enterprise Services' qui serait touchée (l'ex-EDS). Au deuxième trimestre, cette division a enregistré un recul de 7 pour cent de son chiffre d'affaires à 5,7 milliards de dollars.

"La semaine dernière, HP a conclu un accord avec le conseil d'entreprise belge et avec les partenaires sociaux à propos d'un 'workforce management traject' de 300 emplois", explique Herbert Wormgoor, PR Manager HP Benelux. "Ces postes de travail disparaîtront d'ici la fin de notre année fiscale 2015."

Et le PR Manager d'ajouter que HP continuera de s'engager en faveur des collaborateurs dont la fonction est menacée: "Soit par le biais d'un déplacement au sein même de HP, soit via un accord en cas de départ volontaire, soit avec un bon plan social et un support en vue de trouver un nouvel emploi."

Cette nouvelle phase de licenciements s'inscrit également dans le plan pluriannuel annoncé en 2012. "Nous devons adapter notre organisation aux circonstances du marché et à la demande changeante de solutions IT", poursuit Wormgoor. "Notre objectif final est de pouvoir aider nos clients dans leur migration vers un nouveau style d'infrastructure accordant la priorité à la sécurité, aux big data, au nuage et à la mobilité."

Selon Wormgoor, HP a pu grâce aussi aux réductions de coût de ces dernières années investir dans le centre de données 'cloud' privé de Mechelen/Muizen, et l'entreprise continuera également de renforcer son expertise en big data et en sécurité dans notre pays.

Pour ramener la division Enterprise Services sur les bons rails, les managers locaux de HP ont déjà reçu sept 'notices of decisions'. Il s'agit pour eux d'économiser fortement sur les déplacements. En outre, des restrictions s'appliquent quant au recrutement de nouveaux collaborateurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires