Hendrik Bogaert entend instaurer le travail en équipes pour l'IT fédérale

06/07/12 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: Datanews

Hendrik Bogaert (CD&V), le secrétaire d'Etat à la fonction publique, présentera aujourd'hui même au conseil ministériel un plan prévoyant d'introduire le travail en équipes au niveau des fonctionnaires, y compris pour les collaborateurs IT.

Hendrik Bogaert entend instaurer le travail en équipes pour l'IT fédérale

© Belga

Hendrik Bogaert (CD&V), le secrétaire d'Etat à la fonction publique, présentera aujourd'hui même au conseil ministériel un plan prévoyant d'introduire le travail en équipes au niveau des fonctionnaires, y compris pour les collaborateurs IT.

Selon le secrétaire d'Etat, il y a au sein de la fonction publique toujours plus d'emplois nécessitant un travail de jour comme de nuit. Un système de travail en équipes n'existait pas encore pour les fonctionnaires, mais Bogaert souhaite à présent changer les choses.

Il propose d'augmenter de 10 pour cent le salaire brut des fonctionnaires qui travailleront en équipes durant les jours de la semaine, mais pas la nuit. Et pour les équipes qui effectueront exclusivement du travail de week-end et nocturne, le salaire de base sera rehaussé de 20 pour cent.

'Consultants coûteux'

Le premier groupe important qui adoptera ce nouveau système, ce seront les douaniers, mais Bogaert pense aussi explicitement aux collaborateurs IT. Le but, c'est que les collaborateurs IT chargés surtout de contrôler les systèmes cruciaux jour et nuit, puissent faire partie du système d'équipes. "A présent, l'on fait souvent encore appel à des consultants dans ce but, ce qui coûte beaucoup d'argent", affirme Bogaert dans De Standaard.

Outre l'introduction du travail en équipes, il y aura aussi un système uniforme qui s'appliquera à l'ensemble des fonctionnaires fédéraux en vue de rémunérer les prestations en dehors des heures de service normales. Bogaert est certain que son plan sera approuvé par le conseil ministériel. Restera alors la partie la plus ardue: convaincre les syndicats. "Certains fonctionnaires progresseront, mais il y en aura également qui gagneront moins", admet Bogaert. "Dans certaines administrations, le salaire est actuellement triplé pour le travail du dimanche", ajoute encore Bogaert dans De Standaard.

En savoir plus sur:

Nos partenaires